Hong Kong : des milliers de hamsters vont être tués après la découverte de cas de Covid dans une animalerie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Des gens se tiennent sous une bannière pour une animalerie où un employé et un client ont été testés positifs à la Covid-19 après avoir manipulé des hamsters, à Hong Kong.
Des gens se tiennent sous une bannière pour une animalerie où un employé et un client ont été testés positifs à la Covid-19 après avoir manipulé des hamsters, à Hong Kong.
©BERTHA WANG / AFP

Menace des variants

Hong Kong : des milliers de hamsters vont être tués après la découverte de cas de Covid dans une animalerie

Près de 2.000 hamsters vont être abattus après des cas de contaminations à la Covid-19 dans une animalerie. La ville de Hong Kong poursuit sa stratégie stricte de « Zéro Covid ».

Des milliers de hamsters vont être tués face à la crainte de l’apparition de nouveaux cas de Covid-19 et pour éviter de nouveaux variants. Cette décision radicale intervient après la découverte de cas de Covid dans une animalerie à Hong Kong. La ministre hongkongaise de la Santé, Sophia Chan, a dit protéger la santé de la population via cette mesure après qu'une employée et une cliente ayant manipulé des hamsters ont été testées positives. L'employée a été infectée au variant Delta, qui est rare dans les chaînes locales de transmissions à Hong Kong.

« Au plan international, il n'y a aujourd'hui aucune preuve montrant que des animaux transmettent le coronavirus aux humains, mais nous allons prendre des mesures de précaution contre tout vecteur de transmission », a précisé Sophia Chan lors d'une conférence de presse.

Un dépistage au sein de l'animalerie Little Boss dans un quartier très fréquenté de la ville a révélé onze résultats positifs préliminaires parmi les hamsters. Les autorités pensent que les animaux ont été importés des Pays-Bas et ont demandé à tout acheteur de hamster après le 22 décembre de les rapporter afin de les éliminer. Près de 1000 bêtes de Little Boss, qui a été fermé mardi, et de son entrepôt seront aussi saisies et abattues, auxquelles s'ajoutent un millier d'hamster venant d'une dizaine d'animaleries de Hong Kong. Les 150 personnes ayant fréquenté la boutique Little Boss et 20 employés de l'entrepôt ont été envoyés en centre de quarantaine. L'importation de petits animaux est aussi suspendue, ont ajouté les autorités de Hong Kong.

La stratégie « Zéro Covid » de Hongkong conduit les autorités à prendre des restrictions draconiennes d'entrée sur le territoire, un traçage des cas et des dépistages massifs. Cette approche a permis de maintenir un très faible niveau de contaminations.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !