Hollande face à la presse : les réactions des politiques de droite et de gauche | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Hollande face à la presse : les réactions des politiques de droite et de gauche
©

Costume de président ou de Tartuffe ?

Hollande face à la presse : les réactions des politiques de droite et de gauche

Six mois après son élection, le président tenait sa première conférence de presse, ce mardi, dans la salle des fêtes de l'Elysée.

Jean-François Copé : Le président de la République persiste "dans le mensonge et le masque de l'autosatisfaction". Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a estimé mardi que la conférence de presse de François Hollande n'avait été que "déception", le président de la République "persistant dans le mensonge et le masque de l'autosatisfaction". "Cette conférence de presse, je la résumerai d'un mot : quelle déception ! Après six premiers mois d'un quinquennat pour l'instant désastreux, on attendait de François Hollande qu'il fasse preuve de lucidité, de courage, et même d'autocritique. Nous n'avons absolument rien eu de tout cela", a-t-il déclaré lors d'un point de presse au Cannet, où il devait tenir un meeting comme candidat à la présidence de l'UMP. "On attend de lui un cap, cette conférence de presse n'y a pas contribué. Il est totalement déconnecté de la réalité de notre pays", a affirmé le député-maire de Meaux.

Jean-Marc Ayrault : "Un rendez-vous de haut niveau". "Nous avons eu un rendez-vous avec les Français et le président de la République de haut niveau.(...) On a vu un président de la République qui assure totalement la plénitude de ses fonctions, avec une vraie autorité, une vraie détermination, et en même temps la volonté de (...) rassembler les forces vives et les Français", a dit le Premier ministre au micro de France 2 à l'issue de la conférence de presse.

Harlem Désir : "Courage et vérité". "François Hollande a indiqué aux Français un cap et une direction clairs : tout faire pour rétablir la croissance et reconquérir l’emploi", déclare le premier secrétaire du PS dans un communiqué. "Le Président agit avec pour boussole la justice sociale, c’est une grande différence d’avec son prédécesseur", se félicite Harlem Désir.

Marine Le Pen : "Le sarkozysme c’est reparti". Marine Le Pen : "Avec sa conférence de presse, François Hollande ne s’est pas contenté d’imiter Nicolas Sarkozy sur la forme, il a aussi épousé le fond de son discours", estime la présidente du Front national dans un communiqué. Selon elle, "avec François Hollande, le sarkozysme c’est reparti"

François Fillon : "un président qui enfonce un peu plus sa tête dans le sable". "Les paroles qu'il a prononcées sont très préoccupantes parce que l'année 2013 va être très difficile, assure l'ex-premier ministre. Au fond, on peut résumer les choses en disant : avec Nicolas Sarkozy, les Français auraient eu une augmentation de la TVA et la baisse des charges sociales, avec François Hollande, ils auront l'augmentation de la TVA mais ils n'auront pas la baisse des charges sociales".

Jean-Luc Mélanchon : "Point final sur le droit de vote des étrangers". "Hollande donne le pouvoir à la droite. Il ne mènera aucun combat", a regretté le leader du Front de gauche.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !