Hollande entame sa vraie campagne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Hollande entame sa vraie campagne
©

Phase deux

Hollande entame sa vraie campagne

Le candidat socialiste va enchainer les meetings, les interventions et les slogans. Le projet est pour plus tard.

"Je suis candidat pour redonner à la France l’espoir qu’elle a perdu depuis trop d’années". C’est l’objectif de François Hollande, ainsi que l’écrit le candidat socialiste dans Libération mardi, dans une Lettre aux Français, qui participe au lancement de la deuxième phase de sa campagne. Il se base sur quatre principes : "vérité", "volonté", "justice" et "espérance".

C’est parti pour 125 jours, et ça ne s’arrêtera pas. François Hollande a toujours fait comprendre qu’il n’entammerait pas réellement sa campagne avant début 2012. L’année à peine commencée, il a tenu parole. D’ici au 22 avril, date du premier tour, il veut occuper le terrain.

Il inaugurera son siège de campagne, rue de Ségur (Paris 7e) le 11 janvier. Dévoilera son slogan d’ici peu. Enchaînera les meetings : à Bordeaux mercredi pour parler emploi, à Caen jeudi pour proposer sur l’éducation et la formation, à Tulle samedi pour ses vœux, avant de commémorer la mort de François Mitterrand dimanche à Jarnac. Le premier très gros meeting se tiendra le 22  janvier au Bourget, devant des "milliers" de personnes, a assuré Manuel Valls, le directeur de communication du candidat

Reste que son programme et ses propositions, réactualisé avec les prévisions de croissance en baisse, n’ont pas été clairement énoncés. Ca sera chose faite "avant le 22 avril" a aussi "plaisanté" lundi Manuel Valls. Il s’agira surtout de dévoiler les propositions au coup par coup et non d’un seul bloc, au fur et à mesure des meetings et des déplacements. Hollande a plusieurs handicaps : il doit jongler entre le programme du PS, l’accord entre PS et Europe Ecologie- Les Verts, ainsi que ses propres propositions. Mais compte bien trouver le bon équilibre, notamment avant que Nicolas Sarkozy n’entre en campagne (normalement d’ici deux mois au plus tard), même si l'UMP se réjouit de ce "vide programmatique".

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !