Heineken rachète Tiger : offensive sur le marché asiatique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Heineken attache à son tableau de chasse la marque asiatique Tiger.
Heineken attache à son tableau de chasse la marque asiatique Tiger.
©Reuters

L'oeil du tigre

Heineken rachète Tiger : offensive sur le marché asiatique

Le géant néerlandais de la bière a réussi à mettre la main sur la marque Tiger, l'une des plus connues en Asie.

Heineken passe à l'offensive. Le géant néerlandais de la bière voulait depuis quelques années étendre son territoire au-delà des frontières européennes. L'est du globe était la cible. Elle semble avoir été atteinte puisque le groupe a annoncé avoir acheté la marque Tiger, une des plus populaires en Asie. Un joli coup.

Réunis en assemblée générale extraordinaire, près de 99% des actionnaires du singapourien Fraser and Neave (F&N) ont approuvé l'offre de Heineken en vue du rachat de 40% détenus dans Asia Pacific Breweries (APB, pour 5,6 milliards de dollars singapouriens (3,56 milliards d'euros). APB produit non seulement la bière Tige mais gère également trente brasseries dans 14 pays. D'où l'ambition de Heineken d'en faire le fer de lance de sa conquête d'un marché asiatique en pleine expansion, tandis que la demande en Europe reste atone.

La consommation de bière dans neuf pays qui forment la majeure partie de l'Asie du Sud-Est a bondi de plus de 6% en 2011 à 6,84 milliards de litres, avec en tête de cette croissance le Vietnam, la Thaïlande et les Philippines, selon des données recueillies par Euromonitor. L'approbation de l'offre, largement attendue, vient clore une longue bataille pour le contrôle d'APB. Les deux parties se sont entendues après des mois d'incertitude. Heineken empoche le secteur brasserie tandis que ThaiBev reprend le reste du patrimoine, et en particulier le juteux portefeuille immobilier de F&N.

Heineken détient déjà plus de 50% d'Asia Pacific Breweries (APB). La marque aimerait accroître son contrôle dans le cadre de sa stratégie de conquête du juteux marché asiatique de la bière. Le géant néerlandais est en tout cas bien parti. Et ce n'est sans doute pas terminé.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !