Harcèlement sexuel : "la dénonciation ne fait pas partie de mon identité politique" assure Le Maire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Harcèlement sexuel : "la dénonciation ne fait pas partie de mon identité politique" assure Le Maire
©BERTRAND LANGLOIS / AFP

Loupé

Harcèlement sexuel : "la dénonciation ne fait pas partie de mon identité politique" assure Le Maire

Le ministre est revenu, par la suite, sur cette petite phrase, regrettant une confusion.

En plein scandale Weinstein, la petite phrase de Bruno Le Maire n'est pas passée inaperçue. Interrogé ce matin sur France Info, il a assuré qu'il ne dénoncerait pas un homme politique harceleur. "C'est compliqué, mais la dénonciation ne fait pas partie de mon identité politique" a-t-il tranché.

Le ministre est finalement revenu sur ses propos, dans une vidéo publiée sur Twitter dans la matinée. "Je me suis exprimé ce matin sur le problème du harcèlement sexuel subi par les femmes en France et je me suis mal exprimé. Je le regrette" a-t-il expliqué soulignant que le harcèlement sexuel s'apparentait à "des faits qui doivent être jugés, sanctionnés. Il va de soi que si j'étais au courant de faits de harcèlement sexuel contre une femme, je serais le premier à les signaler."

Lu sur L'Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !