Guerre en Ukraine : la Russie aurait envoyé près de 100.000 Ukrainiens en "Sibérie et dans l'Extrême-Orient russe" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Une femme et son enfant à côté de soldats russes dans une rue de Marioupol, le 12 avril 2022.
Une femme et son enfant à côté de soldats russes dans une rue de Marioupol, le 12 avril 2022.
©Alexander NEMENOV / AFP

Civils

Guerre en Ukraine : la Russie aurait envoyé près de 100.000 Ukrainiens en "Sibérie et dans l'Extrême-Orient russe"

Les autorités ukrainiennes accusent Moscou d'avoir "déporté" une partie de ses ressortissants. Le Kremlin parle d'évacuations. Depuis le début du conflit, près de 3,5 millions d'Ukrainiens ont rejoint l'étranger.

La Russie aurait envoyé près de 100 000 réfugiés ukrainiens à des milliers de kilomètres de chez eux dans le cadre du conflit ukrainien, selon des informations de The Independent. Ces Ukrainiens ont été déplacés de force et sont réinstallés dans des coins reculés de la Russie, notamment en Sibérie et dans le cercle polaire arctique, selon des documents du Kremlin.

Moscou a rendu l'ordre d'urgence le mois dernier de déplacer 95.739 personnes de la Fédération de Russie, de l'Ukraine, de Donetsk et de Lougansk loin des zones de guerre afin de les réinstaller dans des zones beaucoup plus éloignées de leur domicile, selon un décret du Kremlin consulté par The Independent..

Ce décret précise que "compte tenu de la situation actuelle" en Ukraine, la Fédération de Russie "approuve la distribution" des citoyens aux "entités constitutives de la Fédération de Russie" et demande aux autorités "d'assurer l'accueil" de 95.739 personnes.

Ce texte comprend des dispositions pour envoyer 11.398 personnes en Sibérie, 7.218 en Extrême-Orient et 7.023 dans le Caucase du Nord.

D'après la rédaction de The Independent, les habitants de la ville de Marioupol étaient invités à signer des papiers affirmant que les troupes ukrainiennes avaient bombardé leur ville. Les signataires auraient été informés qu'ils ne pouvaient pas retourner en Ukraine car ils risquaient d'être "persécutés".

Le nombre d'Ukrainiens déplacés à l'intérieur du pays a atteint plus de 7,1 millions depuis l'invasion du pays, selon l'Organisation internationale pour les migrations.

Un impressionnant convoi de troupes russes  a été aperçu sur des images satellites se dirigeant vers la région ukrainienne du Donbas. La Russie se préparerait à de nouvelles attaques dans la région. 

Les autorités ukrainiennes redoutent que les troupes russes utilisent des armes chimiques dans la ville de Marioupol.

The Independent

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !