Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron appelle le monde à « mettre le maximum de pression » sur Vladimir Poutine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Emmanuel Macron a appelé mercredi la communauté internationale à « mettre le maximum de pression » sur Vladimir Poutine afin de tenter de mettre fin à la guerre.
Emmanuel Macron a appelé mercredi la communauté internationale à « mettre le maximum de pression » sur Vladimir Poutine afin de tenter de mettre fin à la guerre.
©GONZALO FUENTES, Mikhail Klimentyev / POOL / SPUTNIK / AFP

Chemin vers la paix

Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron appelle le monde à « mettre le maximum de pression » sur Vladimir Poutine

Les décisions de Vladimir Poutine « conduisent à isoler davantage la Russie », a indiqué Emmanuel Macron en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, à New York.

Le président de la République Emmanuel Macron a appelé mercredi la communauté internationale à « mettre le maximum de pression » sur Vladimir Poutine, qui s'est dit prêt à utiliser contre l'Occident « tous les moyens » de son arsenal, une référence à des armes nucléaires. 

Les décisions de Vladimir Poutine, qui a également annoncé la mobilisation de réservistes, « conduisent à isoler davantage la Russie », a ajouté Emmanuel Macron en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, à New York.

Le dirigeant français a notamment salué les récentes déclarations de la Chine et de l'Inde qui ont appelé à la fin de la guerre en Ukraine.

Reste à savoir si les paroles d’Emmanuel Macron seront entendues par la communauté internationale et si des décisions pourront être prises pour ramener Vladimir Poutine vers le chemin de la paix. L’organisation de référendums d’annexion les 23 et 27 septembre font craindre une escalade dans le conflit.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !