Guerre économique contre la Russie : Bruno Le Maire revient sur ses déclarations et évoque un terme "inapproprié" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Bruno Le Maire a tenu à préciser ses propos sur les sanctions économiques contre la Russie.
Bruno Le Maire a tenu à préciser ses propos sur les sanctions économiques contre la Russie.
©STR / AFP

Rétropédalage

Guerre économique contre la Russie : Bruno Le Maire revient sur ses déclarations et évoque un terme "inapproprié"

Le ministre de l'Economie français avait indiqué ce mardi matin sur France Info que la France allait « livrer une guerre économique et financière totale à la Russie ». L'ancien président russe Dmitri Medvedev a dénoncé les déclarations de Bruno Le Maire.

Alors que Vladimir Poutine fait planer la menace d’une guerre nucléaire et que les bombardements et les offensives russes se poursuivent à Kharkiv ou à Kiev, Bruno Le Maire a choisi la voie de la désescalade verbale. Le ministre de l’Economie rétropédale après ses propos offensifs dans la matinale de France Info contre la Russie.

Dans une déclaration transmise à l'AFP, mardi 1er mars, le ministre de l'Economie précise que « le terme de guerre utilisé ce matin sur France Info était inapproprié et ne correspond pas à notre stratégie de désescalade », tout en ajoutant que « nous ne sommes pas en conflit contre le peuple russe ».

Ce matin sur les ondes de France Info, Bruno Le Maire avait annoncé un renforcement des sanctions financières françaises à l'égard de la Russie, sur un ton martial :

« Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie ».

Bruno Le Maire avait indiqué ce mardi matin que les sanctions seront « appliquées » jusqu'à ce que « Vladimir Poutine revienne à de meilleures intentions en Ukraine ».

Contacté par Libération, son cabinet a également nuancé la portée de la menace :

« Les personnes en danger, ce sont les Ukrainiens, pas nous. Le sujet, ce sont les bombes qui tombent sur les différentes villes d’Ukraine. L’agresseur, ce n’est pas nous ».

Ces dernières heures, l'ancien président russe Dmitri Medvedev avait réagi aux propos du ministre français de l’Economie dans un tweet :

« Un ministre français a dit aujourd'hui qu'ils nous avaient déclaré la guerre économique. Faites attention à votre discours, messieurs ! Et n'oubliez pas que les guerres économiques dans l'histoire de l'humanité se sont souvent transformées en guerres réelles ».

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !