Grossier, méchant, obsédé par l'argent… voici tout le mal que François Hollande pense de Nicolas Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Grossier, méchant, obsédé par l'argent… voici tout le mal que François Hollande pense de Nicolas Sarkozy
©REUTERS/Philippe Wojazer

Aveux

Grossier, méchant, obsédé par l'argent… voici tout le mal que François Hollande pense de Nicolas Sarkozy

Malgré ses critiques, le chef d'Etat le préfère toujours à Marine Le Pen…

Souvent mutique quand il s'agit des attaques personnelles, François Hollande s'est laissé aller à une franche claque pour Nicolas Sarkozy. Dans le livre "Un président ne devrait pas dire ça" dont l'Express publie les bonnes feuilles, le chef d'Etat ne mâche pas ses mots. "Les cassettes (de Patrick Buisson) sont très importantes, non pas qu’elles révèlent quoi que ce soit, mais elles vont révéler ce qu’est ce type. Sa grossièreté, sa méchanceté, son cynisme."

Et de poursuivre sur l'appât du gain de son prédécesseur. "Pourquoi cette espèce d’appât de l’argent ? (…) Il s’entoure de gens d’argent. Pourquoi ? (…) L’argent est toujours l’argent ! C’est ça qui est étonnant." Il raconte ainsi leur première rencontre en décembre 2013, depuis la passation de pouvoir. "Il commence à me parler de l’argent qu’il gagnait avec ses conférences".

"Ce qu'on ne voit pas chez lui, c'est qu'il ne fait pas le partage entre ce qui est possible et ce qui n'est pas possible, le légal et le non-légal, le décent et le non-décent" tranche François Hollande. Pour autant, ce dernier préfère toujours voter pour son pire ennemi que pour Marine Le Pen. "Oui, moi je le ferais. J’irais, pour voter contre Le Pen. Il faut se rappeler, c’était déjà très dur pour moi d’appeler à voter Chirac en 2002 (…) S’il fallait appeler à voter Sarkozy, on le ferait."

A LIRE AUSSI - François Hollande, le Président qui murmurait à l'oreille des journalistes (parce qu'il croit qu'on s'y intéresse ou parce qu'il ne peut pas s'en empêcher ?)

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !