Grèce : Alexis Tsipras a officiellement prêté serment et devient Premier ministre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Panos Kammenos et Alexis Tsipras
Panos Kammenos et Alexis Tsipras
©Reuters

Alliance

Grèce : Alexis Tsipras a officiellement prêté serment et devient Premier ministre

Lundi, le parti victorieux des élections législatives, Syriza, avait annoncer une alliance avec la droite souverainiste.Il lui manquait deux sièges pour obtenir la majorité absolue.

D'un extrême à l'autre. Syriza, gauche radicale, devrait s'allier avec l'AN.EL, droite souverainiste. C'est le chef de ce petit parti indépendant, Panos Kammenos, qui l'a annoncé lundi 26 janvier. Un peu plus tard dans la journée, grâce à cet accord, le leader de Syriza, Alexis Tsipras, a pu officiellement prêter serment et devient le Premier ministre grec. 

Même si la victoire est nette pour Syriza, les alliés ne sont pas légions. Le parti socialiste et la droite ont porté l'austérité pendant plusieurs années. Quant à l'extrême-droite néo-nazie, arrivée troisième aux élections, elle est totalement incompatible avec la gauche désormais au pouvoir.

A LIRE AUSSI - La Grèce ou la tragique illustration de la capacité de l’Europe à perdre sur tous les tableaux

Restaient donc le parti de centre-droit Potami et les souverainistes de l'AN.EL. Si les divergences sont nombreuses entre ces derniers et Syriza, ils sont au moins d'accord sur la politique anti-austérité qu'ils souhaitent mettre en place. Ils ont obtenu 17 sièges de députés quand la gauche radicale en a gagné 149.

"Je veux annoncer qu'à partir de ce moment, la Grèce dispose d'un gouvernement," a expliqué Panos Kammenos, après une rencontre avec Alexis Tsipras à Athènes. "Les Grecs indépendants voteront la confiance au Premier ministre Alexis Tsipras. Il y a un accord de principe."

Le gouvernement devrait être annoncé dans la journée.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !