Pénurie de vaccins en Grande-Bretagne : la vaccination des moins de 50 ans retardée d’un mois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
AstraZeneca
AstraZeneca
©JUSTIN TALLIS / AFP

Coronavirus

Pénurie de vaccins en Grande-Bretagne : la vaccination des moins de 50 ans retardée d’un mois

Un courrier du service national de santé demande de suspendre tous les rendez-vous en avril pour les moins de 50 ans

Les personnes de moins de 50 ans peuvent devoir attendre jusqu'à un mois de plus que prévu pour leur vaccination contre Covid en raison d'une grave pénurie de vaccins, ont déclaré les dirigeants du National Health Service (NHS, le service national de santé britannique) selon le Guardian.

Le retard inattendu a été révélé dans une lettre aux chefs des services de santé, qui ont reçu l'ordre de cesser de réserver les rendez-vous d'injection d'une première dose pour toute personne de moins de 50 ans pendant tout le mois d'avril.

La lettre du NHS England explique que cette décision est nécessaire car il y aurait une «réduction significative de l'offre hebdomadaire disponible auprès des fabricants à partir de la semaine commençant le 29 mars».

Ce courrier ajoute que «Les volumes pour les premières doses seront considérablement limités. Cela se poursuivra pendant une période de quatre semaines, en raison de la réduction de l'approvisionnement national en vaccins. »

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !