Goodyear : Maurice Taylor estime que "c'est une bonne, très bonne idée de produire des pneus en France" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Goodyear : Maurice Taylor estime que "c'est une bonne, très bonne idée de produire des pneus en France"
©

De la suite dans les idées

Goodyear : Maurice Taylor estime que "c'est une bonne, très bonne idée de produire des pneus en France"

Il affirme en revanche n'avoir "aucune nouvelle d'Arnaud Montebourg, de Goodyear, ni de la CGT".

Investir en France ? Maurice Taylor, le PDG du groupe américain Titan International y est encore prêt. Pour lui, pas question de laisser tomber. Il souhaite toujours redonner vie au site de Goodyear Amiens Nord. "Nous pensons que c’est une bonne une très bonne idée de produire en France pour Goodyear. Le projet, c’est qu'on doit redémarrer l’usine. Mais avant et surtout avant on doit déterminer ce qu’on doit faire avec Goodyear" a-t-il indiqué ce jeudi matin sur RTL.

Il affirme en revanche n'avoir "aucune nouvelle d'Arnaud Montebourg, de Goodyear, ni de la CGT". "J’espère que l’un des trois va m’appeler un jour. Parce que là je suis simplement en train de travailler. (...) Nous pourrions travailler avec l’équipe en place en France sur place. J’ai dit au ministre que nous avions besoin d’environ 300 personnes pour commencer notre plan" affirme-t-il encore.

Revenant sur sa passe d'armes avec Arnaud Montebourg l'an passé, il explique : "je crois qu’il a simplement voulu faire son boulot. Je crois qu’il a cherché à ce qu’on ait un accord. Que nous nous installions que nous récupérions el terrain. Et surtout que nous gardions les employés. Je crois que c’est vraiment important pour lui de garder l’emploi en France".

Maurice Taylor conclut enfin en disant qu'il "comprend tous les aspects de l’affaire et qu’il essaye de faire de son mieux. On a hâte de se mettre d’accord et de se mettre à table devant un bon verre de vin français".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !