Gilets jaunes : Jérôme Rodrigues annonce officiellement avoir perdu son œil | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Gilets jaunes : Jérôme Rodrigues annonce officiellement avoir perdu son œil
©ERIC FEFERBERG / AFP

Figure du mouvement

Gilets jaunes : Jérôme Rodrigues annonce officiellement avoir perdu son œil

Jérôme Rodrigues a confirmé cette terrible nouvelle à la rédaction du Parisien et sur Facebook. Il avait été blessé au visage lors d'une manifestation des Gilets jaunes. Une enquête de l'IGPN est en cours. Selon BFMTV, le sang présent sur la balle de LBD remise aux enquêteurs par l’avocat de Jérôme Rodrigues ne serait pas celui de son client.

L’une des figures majeures des Gilets jaunes, Jérôme Rodrigues, a révélé une terrible nouvelle ce mercredi. Il vient de confirmer auprès de la rédaction du Parisien qu’il avait perdu l’usage de son œil. Il était devenu un symbole des Gilets jaunes blessés lors des manifestations. Jérôme Rodrigues avait été atteint au visage (à l’oeil) sur la place de la Bastille à Paris lors d’une manifestation des Gilets jaunes le 26 janvier dernier. 

"C'est fini, je viens d'apprendre que je l'avais perdu".

Jérôme Rodrigues a également révélé cette information sur les réseaux sociaux, sur sa page Facebook : 

"Verdict : J'ai perdu mon œil. Macron, tu vas le payer ! Je te lâcherai pas !". 

Un panel de médecins va se réunir afin de décider s’il faut ou non enlever l’oeil. 

"Le seul espoir qu'il me reste est de pouvoir le garder, même inactif, pour des raisons esthétiques. Et aussi parce qu'un œil de verre peut être douloureux".

Jérôme Rodrigues songe à se faire opérer afin d’éviter une infection. Son œil gauche, intact, pourrait malheureusement être lui aussi impacté. Pour limiter les risques, Jérôme Rodrigues conserve son bandage et porte des lunettes de protection.

Cette figure du mouvement des Gilets jaunes a expliqué qu’il recevait de nombreux messages de soutien sur les réseaux sociaux. Cette tragédie n’a pas affecté sa détermination. Il a l’intention de se mobiliser une nouvelle fois à l’occasion de l’acte 14 des Gilets jaunes, le samedi 16 février 2019. 

Un policier avait confirmé avoir tiré avec un lanceur de balles de défense au même moment. Ce membre des forces de l’ordre a en revanche nié avoir touché Jérôme Rodrigues. Selon des informations de BFMTV publiées ce mercredi, la balle de LBD remise par l’avocat de Jérôme Rodrigues à l’IGPN ne comporte aucune trace de sang de son client. L’enquête de l’IGPN est toujours en cours afin de déterminer l’origine exacte de la blessure de Jérôme Rodrigues. L’avocat de Jérôme Rodrigues avait expliqué que cette balle de LBD avait été ramassée par des témoins le 26 janvier dernier, à la suite de la blessure grave de Jérôme Rodrigues.

L’expertise dirigée par l’IGPN vient d’établir que le sang retrouvé n’était donc pas celui de Jérôme Rodrigues, mais celui d’une autre personne. L’enquête se poursuit et doit permettre de déterminer si cette figure des Gilets jaunes a été blessée par un tir de LBD, selon la version de Jérôme Rodrigues, ou par une grenade de désencerclement.

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !