Gevrey-Chambertin : Les Chinois poursuivent leurs achats dans le vignoble français | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Gevrey-Chambertin : Les Chinois poursuivent leurs achats dans le vignoble français
©

Et les Chinois...

Gevrey-Chambertin : Les Chinois poursuivent leurs achats dans le vignoble français

Le château de Gevrey-Chambertin, bien connu pour ses bourgognes de qualité a été racheté par un investisseur chinois pour 8 millions d'euros.

Les Chinois aiment le vin français. Depuis quelques années, ils sont devenus les principaux consommateurs étrangers. Champagne, Bordeaux, et Bourgogne, les investisseurs gardent l’oeil sur la moindre opportunité. Dernière illustration avec le château de Gevrey-Chambertin situé en Côte-d'Or. Un Chinois, propriétaire de salles de jeu à Macao s'est porté acquéreur du domaine viticole pour la somme record de 8 millions d'euros.

 Ce château classé datant du XIIe siècle appartenait à plusieurs membres d'une même famille française. Selon Jean-Michel Guillon, président du syndicat des vignerons de Gevrey-Chambertin, ce bien était estimé par plusieurs professionnels à 3,5 millions d'euros au départ. "On a été au courant de la vente un an avant. L'association des vignerons que je représente, et de nombreuses personnes, dont des amoureux des pierres, avions monté un projet pour racheter le château et le mettre à disposition des habitants et y installer un office du tourisme et une salle de réception", a-t-il relaté. Les viticulteurs avaient proposé 5 millions d'euros mais leur offre avait été jugée insuffisante par les propriétaires.

Le domaine compte deux hectares de vignes et produit 10.000 à 12.000 bouteilles par an. Il est rangé dans l'appellation du village et ne fait pas partie des premiers crus, ni des 8 grands crus que compte la commune bourguignonne, située le long de la Côte de Nuits. Cette acquisition ne représente pas un cas isolé. Le Château-de-Viaud, le Château-la-Patache, ou encore le Château-Monlot ont été récemment achetés par des entrepreneurs chinois

Le figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !