Geste fiscal de Valls : seulement 40% des Français pensent qu’il tiendra ses engagements | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Geste fiscal de Valls : seulement 40% des Français pensent qu’il tiendra ses engagements
©DR

Scepticisme ambiant

Geste fiscal de Valls : seulement 40% des Français pensent qu’il tiendra ses engagements

C’est ce qui ressort d’un sondage Ifop à paraître dans Dimanche Ouest-France réalisé toutefois en partie avant les nouvelles mesures annoncées par le Premier ministre.

Manuel Valls a tapé fort ce vendredi. Le Premier ministre a annoncé de nouvelles mesures fiscales qui bénéficieront à trois millions de Français. Il a aussi certifié que la réduction fiscale allait permettre dès 2014 à 1,8 million de ménages de sortir de l’impôt sur le revenu. Un dispositif qui, sur le papier, a tout pour satisfaire les Français, surtout les ménages les plus modestes. Mais en réalité ceux-ci ne se font guère d’espoir quant à cette annonce. En effet, pour une grande majorité de la population, l’exécutif ne tiendra pas sa promesse puisque selon un sondage Ifop (réalisé cependant pour partie avant les nouvelles mesures annoncées par le Premier ministre) pour Dimanche Ouest-France, seulement 40% des Français estiment que le gouvernement mettra bien en œuvre ce geste fiscal.  

Dans le détail, chez les sympathisants socialistes, le niveau de crédibilité accordé à la parole gouvernementale est de 81%. Il est de 67% chez les sympathisants EELV et 51% au Front de Gauche. En revanche à droite, la méfiance est largement de mise car seulement 24% des sympathisants de l'UMP pensent que le Premier ministre tiendra ses engagements. Ce pourcentage descend même à 18% chez ceux du FN.

Il existe aussi une disparité des espérances en fonction du revenu des Français. Si cette crédibilité "est très légèrement majoritaire parmi les plus hauts revenus (51% parmi les ménages gagnant plus de 4.000 euros par mois)", ce sont les foyers aux revenus plus modestes qui doutent davantage. Ainsi, ils ne sont que 36% à y croire dans les foyers gagnant entre 1 200 et 2 000 euros, "et 38% pour ceux dont le foyer gagne entre 2 000 et 3 000 euros, soit précisément la tranche des personnes gagnant entre 1,2 et 1,3 fois le Smic ciblée par le Premier ministre", relève l'institut de sondage. "Ainsi, cette annonce peine à convaincre les principaux concernés et pourrait alimenter le discours ‘anti-assistanat’ dans les tranches de revenus moyennes et supérieures qui constateraient que le gouvernement, après les avoir fortement mis à contribution, décide de faire un geste en direction d'une autre catégorie de la population", commente l'Ifop pour Dimanche Ouest-France.

Le scepticisme le plus important est atteint chez les jeunes de 18 à 24 ans qui sont seulement 27% à faire confiance au gouvernement pour tenir ses engagements, contre 48% des plus de 65 ans. L'Ifop relève cependant "une crédibilité nettement plus importante de la parole gouvernementale sur la question fiscale qu'à l'été 2012" où 84% des personnes interrogées ne croyaient pas aux annonces fiscales du gouvernement Ayrault. 

L'étude a été réalisée du 14 au 16 mai sur un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus par la méthode des quotas avec un questionnaire auto-administré en ligne.

 

lu sur Ouest-France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !