Gérard Collomb envisage d’interdire le concert du rappeur Médine au Bataclan | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Gérard Collomb envisage d’interdire le concert du rappeur Médine au Bataclan
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Trouble à l’ordre public vs liberté d’expression

Gérard Collomb envisage d’interdire le concert du rappeur Médine au Bataclan

Le gouvernement envisagerait d’interdire les concerts de l’artiste Médine au Bataclan, prévus les 19 et 20 octobre 2018.

Cette mesure pourrait être prise en cas de trouble à l’ordre public. Cette annonce a été faite par Gérard Collomb. Le ministre de l’Intérieur s'est exprimé à ce sujet dans le cadre des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. 

"Nous ne sommes pas maîtres de la programmation du Bataclan mais, comme vous le savez, tout ce qui peut amener un trouble à l'ordre public peut, dans les limites de la loi, pouvoir trouver une interdiction. Nous verrons d'ici le mois d'octobre mais nous saurons toujours, avec le Premier ministre, avec le gouvernement, prendre nos responsabilités".
Les concerts en question dans la salle du Bataclan, ciblée lors de la nuit d’horreur des attentats du 13 novembre 2015, sont au cœur d’une vive polémique depuis dimanche, suite aux textes de l’une des chansons de l’artiste et pour le nom de l’un de ses albums ("Jihad", en 2005).  
Laurent Wauquiez et Marine le Pen estiment que ces concerts sont une atteinte à la mémoire des victimes. Ils exigent une déprogrammation. 
Le rappeur Médine a tenu à réagir ce lundi sur les réseaux sociaux face à l’ampleur de la polémique.  L’artiste dans son message renouvelle ses "condamnations passées à l'égard des abjects attentats du 13 novembre 2015 et de toutes les attaques terroristes"
Il a également accusé l’extrême droite de tenter "d’instrumentaliser la douleur des victimes et de leur famille (...) [de] dicter la programmation de nos salles de concert (…) [et de] limiter notre liberté d’expression". 
Reste donc à savoir si Gérard Collomb mettra sa menace à exécution à la rentrée prochaine. Les autres dates de la tournée de Médine ne seront pas concernées à priori. Seules les dates polémiques au Bataclan pourrait être annulées. 
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !