Etude Odoxa : Les Français approuvent les déclarations choc et polémiques de Gérard Collomb | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Etude Odoxa : Les Français approuvent les déclarations choc et polémiques de Gérard Collomb
©Alain JOCARD/AFP

Papy fait de la résistance

Etude Odoxa : Les Français approuvent les déclarations choc et polémiques de Gérard Collomb

Selon une nouvelle enquête Odoxa pour Le Figaro, 60 % des personnes interrogées sont d'accord avec les propos de Gérard Collomb sur les migrants.

Gérard Collomb ne choque pas les Français. Une enquête Odoxa, pour Le Figaro et Franceinfo, dévoile des éléments qui risquent de faire bondir les casseurs du 1er mai, les manifestants opposés aux réformes d'Emmanuel Macron et d'attrister les réfugiés. 

Selon les révélations de cette étude, le ministre de l'Intérieur aurait eu raison d'assurer récemment que les migrants faisaient "un peu de benchmarking" pour comparer les pays d'accueil en Europe ou bien encore lorsque Gérard Collomb a indiqué que certaines régions françaises étaient en train de se déconstruire parce qu'elles étaient "submergées par les flux de migrants". 
Selon cette nouvelle étude, 60% des Français approuvent les propos de Gérard Collomb. 51% des personnes interrogées estiment que Gérard Collomb est un bon ministre de l'Intérieur.
L'étude révèle que "contrairement à ce qui fait débat dans les médias et sur les réseaux sociaux, le problème de Gérard Collomb dans l'opinion n'est pas son "parler vrai" ou son "parler de droite" car cela constitue plutôt un atout…
64% des Français sondés estiment que Gérard Collomb n'est "pas du tout provocateur".
Ces chiffres sont néanmoins à nuancer. Un an après sa prise de fonction, Gérard Collomb récolte en effet seulement 28% de bonnes opinions en tant que ministre de l'Intérieur. Manuel Valls et Bernard Cazeneuve étaient plus appréciés au bout d'un an d'exercice.  
Concernant les défauts de Gérard Collomb, les Français ne le trouvent "pas charismatique" (68 %), "pas bon orateur" (60 %), "pas convaincant" (60 %) et "pas rassurant" (50 %).
Le ministre de l'Intérieur permettrait donc en réalité à Emmanuel Macron "de s'adresser" à la droite alors que la question des migrants revient au cœur du débat public et risque de s'intensifier tout au long de l'été. 
Après La République En Marche, c'est auprès des sympathisants du parti Les Républicains et du Rassemblement national (le nouveau nom du Front National) que Gérard Collomb enregistre ses meilleurs scores. 
Emmanuel Macron vient d'ailleurs de regagner des points à droite dans les sondages. Selon une récente enquête Elabe pour Les Échos, la cote de confiance du président de la République, auprès des électeurs de François Fillon au premier tour de la présidentielle, progresse de 4 points pour atteindre les 55%. Les déclarations sans langue de bois de Gérard Collomb ont certainement contribué à ce léger regain.
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !