Geoffroy Roux de Bézieux succède à Pierre Gattaz à la tête du Medef | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Geoffroy Roux de Bézieux succède à Pierre Gattaz à la tête du Medef
©ERIC PIERMONT / AFP

Cinq ans

Geoffroy Roux de Bézieux succède à Pierre Gattaz à la tête du Medef

Geoffroy Roux de Bézieux a été élu ce matin à la tête du Medef. Il l'emporte contre Alexandre Saubot.

"Je saurai me montrer le plus digne possible" a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux à la proclamation de son élection à la tête du Medef ce mardi 3 juillet. Il a été largement élu face à Alexandre Saubot avec 55.8% des voix, soit 284 voix contre 224 pour son adversaire.

Les 556 électeurs de l'Assemblée générale de l'organisation patronale étaient réunis ce matin à la Maison de la Mutualité pour élire celui qui a succédé à Pierre Gattaz pour les cinq prochaines années. L'ambition de Geoffroy Roux de Bézieux est d'incarner un patronat "moderne" capable de "renouveler" le Medef.

Le nouveau patron de l'organisation patronale dirige aujourd'hui un groupe de 250 salariés, Notus-Technologies (loisirs, agro-alimentaire et nouvelles technologies). A 56 ans, l'entrepreneur a fait fortune dans le domaine des télécoms et avait créé The Phone House, première chaîne de magasins dédiés à la téléphonie mobile qui en huit ans a ouvert plus de 200 points de vente et généré plus de 200 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Celui qui se veut être un "serial entrepreneur" n'a pas pour autant oublié de cultiver ses réseaux. Il est l'ex-président de l'association patronale CroissancePlus et a siégé à la commission Attali pour la libération de la croissance à la fin des années 2000. C'est à cette époque qu'il rencontra Emmanuel Macron comme le rapporte le journal Le Monde.

 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !