Gaz, électricité, PEL : tout ce qui change au 1er août | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Gaz, électricité, PEL : tout ce qui change au 1er août
©Reuters

Du neuf

Gaz, électricité, PEL : tout ce qui change au 1er août

Les tarifs d'électricité et de gaz changent notamment en ce début de mois, tout comme des dispositions d'Airbnb.

Ce 1er août apporte avec lui son lot de nouveautés estivales pour les consommateurs français, après la mise en place de plusieurs dispositions législatives. Voici les principales.

Les transports augmentent en Ile-de-France…

C'est "la "mauvaise nouvelle pour les utilisateurs des transports en commun dans la région Ile-de-France. Le Pass Navigo augmente de trois euros, passant de 70 à 73 euros par mois. Une hausse réclamée par la présidente Les Républicains de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, qui a obtenu un accord avec l'État à ce sujet. De plus, le ticket de métro à l'unité fait un bond de 10 centimes, passant de 1,80 à 1,90 euro.

…tout comme le gaz

Pour le deuxième mois consécutif, les tarifs réglementés du gaz augmentent. Après une première hausse de 0,4% en juillet, ils augmentent cette fois de 2% en moyenne. L'évolution tarifaire est causée par l'augmentation de l'indice du prix du gaz sur les marchés de gros néerlandais et français.

Les tarifs de l'électricité en baisse...

A l'inverse du gaz, l'électricité sera moins cher. Les tarifs baissent en effet de 0,5% pour les particuliers et 1,5% pour les professionnels. "Il s'agit de la première baisse des tarifs depuis dix ans", s'est réjoui Ségolène Royal.

...mais aussi la rémunération du PEL 

Le PEL, lui, confirme sa chute. Sa rémunération brute est en effet revue à la baisse pour les comptes ouverts à partir du 1er août. Elle sera fixée à 1%, au lieu d'1,5% pour les PEL plus anciens.

Airbnb va collecter sa taxe de séjour dans 18 communes supplémentaires

La plateforme Airbnb, qui met des particuliers en relation pour se loger, était jusqu'ici tenue de collecter une taxe de séjour auprès de ses utilisateurs dans deux villes, Paris et Chamonix. Désormais, 18 communes supplémentaires s'ajoutent à la liste, dont Avignon, Biarritz, Bordeaux, Cannes ou encore Strasbourg.

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !