G7 : le constat amer d'Angela Merkel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
G7 : le constat amer d'Angela Merkel
©TOBIAS SCHWARZ / AFP

Oh, des regrets, des regrets…

G7 : le constat amer d'Angela Merkel

"L'époque où nous pouvions entièrement compter les uns sur les autres est quasiment révolue", a estimé la chancelière allemande.

Au lendemain d'un sommet du G7 où l'unité des sept pays parmi les plus riches du monde s'est brisée face à un Donald Trump refusant de s'engager en faveur de l'accord de Paris contre le réchauffement climatique, Angela Merkel a évoqué quelques regrets. Selon elle, les discussions de vendredi et samedi sur le climat n'étaient "pas du tout satisfaisantes".

>>> À lire aussi : À quoi sert encore le G7 ? 

Les relations avec Emmanuel Macron doivent être plus étroites

"L'époque où nous pouvions entièrement compter les uns sur les autres est quasiment révolue. C'est mon expérience de ces derniers jours", a déclaré Angela Merkel lors d'un meeting à Munich, dans le Sud de l'Allemagne.

"Nous, Européens, devons prendre notre destin en main", a-t-elle ajouté. "Nous devons nous battre pour notre propre destin", a poursuivi la chancelière allemande, selon qui les relations avec le président français Emmanuel Macron doivent être d'autant plus étroites.

>>> À lire aussi : Pourquoi la France a une bonne carte à jouer dans l’opposition entre une Angela Merkel nostalgique de l’ère Obama et le Donald Trump tranchant du G7

 

 

 

Lu sur La Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !