Fusillade d'Aurora : le tireur présumé pourrait plaider la folie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Fusillade d'Aurora : le tireur présumé pourrait plaider la folie
©

Procès

Fusillade d'Aurora : le tireur présumé pourrait plaider la folie

Son avocat a évoqué à plusieurs reprises sa "maladie mentale" lors d'une audience.

Plaidera-t-il la folie ? C'est en tout cas ce que l'avocat de James Holmes, l'auteur présumé de la fusillade d'Aurora lors d'une projection du film Batman aux Etats-Unis, a laissé entendre.

Daniel King a en effet évoqué plusieurs reprises lors d'une audition la "maladie mentale" de son client, tireur présumé lors de la tuerie qui a fait 12 morts et 58 blessés le 20 juillet dernier.

Un ancien membre du parquet de Denver, Craig Silverman, a notamment expliqué que "la maladie mentale est la seule défense possible dans cette affaire. En le répétant en plein tribunal, les avocats de Holmes fournissent ce qui sera la base de leur défense. Ce n'est pas seulement pour que la cour l'entende, mais c'était aussi pour les personnes présentes dans la salle d'audience et pour les gens de la presse, pour qu'ils le fassent savoir".

James Holmes suivait une thérapie chez une spécialiste de la schizophrénie, le docteur Lynne Fenton.

Lu sur Le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !