Fusillade à la Kalachnikov dans Marseille : trois blessés, 34 douilles retrouvées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Fusillade à la Kalachnikov dans Marseille : trois blessés, 34 douilles retrouvées
©

Nouveau règlement de comptes

Fusillade à la Kalachnikov dans Marseille : trois blessés, 34 douilles retrouvées

Selon les premiers éléments de l'enquête, à la suite d'une altercation entre deux bandes dans une boîte de nuit, des jeunes sont allés chercher des armes et ont arrosé les lieux de tirs de kalachnikov et de 9 mm.

Une nouvelle fois Marseille est au cœur de l'actualité. Comme très souvent c'est en raison des violences qui sévissent dans la ville. Ce dimanche n'échappe pas à la règle. En effet, trois hommes âgés d'une vingtaine d'années ont été blessés par balles dans le centre-ville de la cité phocéenne lors d'une fusillade à la kalachnikov et au pistolet 9 mm, a-t-on appris de source proche de l'enquête. Deux sont blessés légèrement et un troisième plus sérieusement, touché à la cuisse, au bras et l'épaule. 

Selon les premiers éléments de l'enquête, à la suite d'une altercation entre deux bandes dans une boîte de nuit, des jeunes sont allés chercher des armes et sont revenus deux heures plus tard, arrosant les lieux de tirs de kalachnikov et de 9 mm. Au total, 34 douilles, dont 22 de kalachnikov, ont été relevées sur les lieux par les techniciens de la police scientifique et technique, selon des sources proches de l'enquête. Deux des blessés se sont réfugiés à l'hôtel de police du centre-ville, sur la Canebière.

L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire. Sur les images des caméras de vidéosurveillance, des jeunes apparaissent masqués quand ils reviennent pour en découdre, toujours selon les mêmes sources. Pour le délégué zonal adjoint du syndicat Alliance, David-Olivier Reverdy, "c'est un véritable miracle que le bilan n'ait pas été extrêmement grave vu les calibres utilisés. Une fois de plus, il est démontré que ce ne sont pas seulement les quartiers nord qui sont exposés à la circulation des armes de guerre", a-t-il dit. 

 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !