Free épinglé pour non respect de ses devoirs envers les opérateurs sans réseau | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Free épinglé pour non respect de ses devoirs envers les opérateurs sans réseau
©

Avertissement

Free épinglé pour non respect de ses devoirs envers les opérateurs sans réseau

L’opérateur devait proposer des tarifs de gros à certains opérateurs mobiles.

Dans son cahier des charges, Free Mobile était censé proposer des tarifs de gros à des opérateurs mobiles qui voudraient louer son réseau pour lancer leurs propres offres. C'est potentiellement le cas d'opérateurs mobiles sans réseau tels que Virgin ou NRJ mobile.
Mais l’autorité de régulation des télécommunications et des postes (Arcep) a ouvert le 4 mai dernier une instruction à l’encontre de l’opérateur, qui ne respecte pas ses engagements vis-à-vis des opérateurs sans réseau (MVNO).
En février, l’Association des MVNO (abréviation usuelle pour Mobile Virtual Network Operator, qu'on peut traduire par opérateur de réseau mobile virtuel) avait dénoncé la “mascarade de Free Mobile”, accusé de proposer des prix de gros... plus élevés que les prix de détail.
 "Avec près de trois mois de retard sur ses obligations et à la suite de nombreuses relances, Free Mobile a fini par publier mercredi ses tarifs de gros proposés aux MVNO", indiquait alors Alternative Mobile, une association qui regroupe les principaux opérateurs virtuels tels que Virgin Mobile, NRJ Mobile, Auchan Telecom, ou Carrefour Telecom."Ces tarifs constituent un véritable camouflet infligé à l'Arcep, qui avait accordé à Free Mobile sa meilleure note sur le critère de l'animation de la concurrence, compte tenu de ses engagements en direction des MVNO". 

Free Mobile risque une sanction financière, qui serait calculée sur la base d’un pourcentage du chiffre d’affaires (qui ne peut dépasser 5%) . Mais rien n’est fait : "De toute façon, l’ouverture d’une instruction signifie simplement que nous cherchons avant tout à dialoguer avec l’entreprise qui nous a été signalée par l’organisme qui a suscité le déclenchement de la procédure", explique l’Arcep pour calmer le jeu.
Mais Free Mobile acceptera-t-il de proposer des tarifs de gros plus avantageux que ses propres prix de détail ? Les opérateurs sans réseau deviendraient alors de sérieux concurrents.
Lu sur Challenges

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !