Fraude fiscale : McDonald's accusé de pas avoir payé plus d'un milliard d'euros d'impôt à l'Europe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Un hamburger de McDonald's
Un hamburger de McDonald's
©Flickr / ciron810

C'est pas beau de frauder

Fraude fiscale : McDonald's accusé de pas avoir payé plus d'un milliard d'euros d'impôt à l'Europe

Un montage financier et juridique faisait remonter les bénéfices du groupe à une holding luxembourgeoise.

McDo, champion de l'optimisation fiscale ? Le groupe américain serait parvenu à économiser 1,05 milliard d'euros d'impôts en Europe, et otamment en France, grâce à divers montages financiers et juridiques, selon trois syndicats. Ces derniers dénoncent cette pratique dans un rapport baptisé "Unhappy meal".

"McDonald's a délibérément diminué son exposition fiscale en Europe pour un montant total de plus d'un milliard d'euros sur une période de cinq ans", souligne dans un communiqué commun la Fédération syndicale européenne des services publics (EPSU), la Fédération européenne des syndicats de l'alimentation, de l'agriculture et du tourisme (EFFAT) et l'Union internationale des employés de service (SEIU). 

Ces organisations ont enquêté et découvert que McDonald's a fait remonter plus de 3,7 milliards d'euros de bénéfices de ses restaurants européens jusqu'à sa holding luxembourgeoise. Bilan fiscal: seulement 16 millions d'euros d'impôts payés entre 2009 et 2013.

Dans les pays où il avait fait ces bénéfices, le groupe aurait dû s'acquitter de plus d'un milliard d'euros supplémentaires. Le fisc français pourrait récupérer entre 386 et 713 millions d'euros, sans compter les pénalités. Bruxelles a déjà ouvert une enquête sur les accords fiscaux entre multinationales et Etats. Cette enquête vise notamment les géants Amazon et le Fiat. "La lutte contre l'évasion et l'optimisation fiscale est une priorité" a rappelé la Commission européenne.

Les trois syndicats auteurs de l'enquête se sont joint à la demande de l'ON War on Want pour demander que l'exécutif européen étende son enquête à McDonald's. 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !