François Rebsamen a été officiellement élu à la mairie de Dijon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Rebsamen quitte le ministère du Travail avec un goût d'inachevé : "je n'ai pas eu la croissance économique qui permet de diminuer le nombre de chômeurs"
François Rebsamen quitte le ministère du Travail  avec un goût d'inachevé : "je n'ai pas eu la croissance économique qui permet de diminuer le nombre de chômeurs"
©Reuters

Bye Bye

François Rebsamen a été officiellement élu à la mairie de Dijon

Le ministre du Travail a été élu ce lundi 10 août maire de Dijon suite au décès de l'ancien maire Alain Millot et s'était engagé à quitter le gouvernement pour se consacrer exclusivement à son mandat local.

Le ministre du Travail François Rebsamen a été élu ce lundi 10 août dès le premier tour à la majorité absolue maire de Dijon lors d'un conseil municipal exceptionnel. Le ministre proche de François Hollande retrouve ainsi son poste de maire de Dijon qu'il avait occupé de 2001 à 2014 et succède à Alain Millot décédé le 27 juillet dernier. François Rebsamen a justifié son retour à la mairie en raison de circonstances particulières : "la mort a frappé un de mes amis. Je n'avais pas pensé revenir dans ces conditions, bien évidemment. (...) C'était mon devoir de revenir, mais la frustration est quand même là."

François Rebsamen a une nouvelle fois confirmé son intention de démissionner du Ministère du Travail dès le 19 août, à la fin du prochain Conseil des ministres afin de se conformer à la charte de déontologie du gouvernement n'autorisant pas le cumul des mandats. Rebsamen tente de dresser un bilan de son action à la tête du Ministère du Travail, poste qu'il occupait depuis avril 2014: "je n'ai pas eu la croissance économique qui permet de diminuer le nombre de chômeurs (...) Avec tout ce qu'on a fait, je pense que dès que la croissance atteindra 1,5% à la fin de l'année, le nombre de chômeurs diminuera." 

François Rebsamen quitte son maroquin ministériel avec un goût d'inachevé mais espère une embellie au niveau de l'emploi pour son successeur grâce au retour espéré de la croissance. François Hollande et son Premier ministre ont jusqu'à fin août pour trouver un remplaçant à la tête de ce ministère clé dans la lutte contre le chômage à un an et demi des présidentielles de 2017 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !