François Rebsamen : avant la grève de jeudi, le ministre rappelle qu'il n'y a pas de politique d'austérité en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
François Rebsamen : avant la grève de jeudi, le ministre rappelle qu'il n'y a pas de politique d'austérité en France
©Reuters

Faux problème

François Rebsamen : avant la grève de jeudi, le ministre rappelle qu'il n'y a pas de politique d'austérité en France

La CGT, FO, la FSU et Solidaires entendent protester le 9 avril contre l'austérité.

"Il n'y a pas, en France, de politique d'austérité, il y des mesures qui ont été prises tout au long de ces dernières années qui montrent la volonté du gouvernement, au contraire, de tenir compte du pouvoir d'achat des salariés". Point final. Pour François Rebsamen, il faut arrêter de parler contiuellement d'austérité. Mardi en fin d'après-midi, à l'Assemblée nationale, le ministe du Travail a donc fait cette réponse à Jean-Jacques Candelier du Front de gauche, qui lui rappelait que la France connaissait l'austérité.

Selon lui, "le pouvoir d'achat des ménages en 2014 a augmenté de 1,1% en moyenne et, pour le 1er semestre 2015, l'augmentation du pouvoir d'achat prévue est de 1,6%". "Cette année, c'est 9 millions de ménages qui ont bénéficié d'une baisse de l'impôt sur le revenu grâce à la suppression de la première tranche du barème" a-t-il encore expliqué. "Des efforts particuliers ont été faits pour lutter contre la pauvreté" et ainsi "le minimum vieillesse a été porté à 800 euros en 2014" et "les prestations sociales ont été revalorisées" a encore argumenté le proche de François Hollande.

Pour le ministre, le gouvernement mène une seule politique : celle "de redressement des comptes de ce pays dans la solidarité". Rebsamen a donc balayé d'un revers de la main ces accusations d'austérité. Une déclaration délibérée à quelques heures de la grève programmée par les syndicats le 9 avril. La CGT, FO, la FSU et Solidaires entendent justement protester jeudi contre l'austérité.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !