François Hollande soulagé par le score de la motion majoritaire portée par Jean-Christophe Cambadélis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande soulagé par le score de la motion majoritaire portée par Jean-Christophe Cambadélis
©Reuters

C'est dans la poche !

François Hollande soulagé par le score de la motion majoritaire portée par Jean-Christophe Cambadélis

"Tout ce qui peut apporter de la stabilité, de la cohérence et de la visibilité est bon pour l'action que je mène aujourd'hui pour la France"

Retenu à Riga en Lettonie, pour un sommet européen, François Hollande n'a pas voté, mais a suivi assidûment les premiers résultats du vote des motions. Le Président s'est félicité du score obtenu par la motion A soutenue par Jean-Christophe Cambadélis au Congrès socialiste. "Tout ce qui peut apporter de la stabilité, de la cohérence et de la visibilité est bon pour l'action que je mène aujourd'hui pour la France" a-t-il déclaré, estimant la victoire de la motion portée par le premier secrétaire PS comme étant un signe de "stabilité".  "Tout ce qui peut apporter de la stabilité, de la cohérence et de la visibilité est bon pour l'action que je mène aujourd'hui pour la France" a-t-il ajouté.

Pour Jean-Christophe Cambadélis, ce résultat est également une preuve de stabilité. Au micro de BFMTV et RMC, le premier secrétaire du parti a estimé que le PS sortait de la crise. "C'est la renaissance du parti" a-t-il déclaré, précisant que François Hollande serait "en position de force" s'il se représentait aux élections présidentielles en 2017. "Il y aura une majorité absolue au Bureau national et au conseil national" a-t-il ajouté. En outre, Jean-Christophe Cambadélis conserve son poste, le parti socialiste évite l'éclatement et peut poursuivre librement sa politique économique durant le reste du quinquennat.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !