François Hollande expose ses "trois principes" pour relancer sa stratégie économique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande expose ses "trois principes" pour relancer sa stratégie économique
©

De l'avant

François Hollande expose ses "trois principes" pour relancer sa stratégie économique

Standard & Poor's a dégradé la note de la France ce vendredi. Une décision qui n'a pas semblé inquiéter le président de la République.

François Hollande reste droit dans ses bottes. La dégradation de la note souveraine française par Standard & Poor's ne semble pas vraiment affecter le président de la République. Du moins en façade. Réagissant à la décision de l'agence ce vendredi, il a d'abord indiqué qu'il entendait poursuivre "sa stratégie économique". "Cette politique qui repose sur des réformes qui ont déjà été engagées, qui se poursuivront, est la seule qui permette d'assurer la crédibilité, et on peut la mesurer à travers les faibles niveaux des taux d'intérêt sur les marchés, et d'assurer la cohésion nationale et sociale", a indiqué le président.

Puis il a tenu à défendre sa politique et a indiqué qu'il allait rencontrer Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire international et Angel Gurria, secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). A cette occasion, le chef de l'Etat a expliqué qu'il leur décrypterait cette stratégie économique qui repose sur trois principes selon lui.

"Le premier est de faire autant d'économies budgétaires qu'il est possible de réaliser sans mettre en cause les services publics et le modèle social français pour réduire nos déficits. Le second principe, c'est d'améliorer la compétitivité de l'économie française pour retrouver le plus haut niveau de croissance. Le troisième principe, c'est de lutter contre le chômage en mobilisant tous les dispositifs, tous les acteurs, privés comme publics" a expliqué François Hollande. Des bonnes intentions qui pour le moment ne portent pas vraiment leurs fruits. En tout cas, pas pour Standard & Poor's.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !