François Hollande: et maintenant, les photos au domicile de Valérie Trierweiler | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande a été pris en photo devant le domicile de Valérie Trierweiler le 9 novembre en pleine nuit
François Hollande a été pris en photo devant le domicile de Valérie Trierweiler le 9 novembre en pleine nuit
©Reuters

2 lièvres à la fois ?

François Hollande: et maintenant, les photos au domicile de Valérie Trierweiler

Une semaine après les photos de Julie Gayet à l'Elysée avec le président, Voici dévoile ce vendredi une photo du chef de l'Etat prise devant le domicile de son ex-compagne.

"Il a revu Valérie en secret". Sur son site internet, Voici a dévoilé sa une ce vendredi. Une couverture qui concerne encore la vie privée de François Hollande. Sauf que cette fois, le président de la République n'est pas en compagnie de Julie Gayet contrairement aux clichés publiés la semaine passée, mais en bas du domicile de Valérie Trierweiler.

L'hebomadaire explique que la photo a été prise devant "leur ancien appar­te­ment commun, rue Cauchy, dans le 15ème arron­dis­se­ment de Paris". Le chef de l'Etat s'y serait rendu en voiture banalisée en pleine nuit. Voici explique que cette photo a été prise le 9 novembre, quelques jours après le moment passé avec l'actrice dans les jardins de l'Elysée.

Un scoop pour la photo mais pas pour l'info. Car Valérie Trierweiler, en promotion pour son livre et qui ne cesse d'égratigner François Hollande durant ses interviews a confirmé cette visite intempestive du chef de l'Etat. La journaliste a en effet confié récemment au journal italienLa Repubblica, qu'il était venu la voir. "Il voulait me dire qu'il ne m'en voulait pas pour le livre. Et il voulait m'assurer que Julie Gayet ne vient jamais à l'Élysée. À l'évidence, le mensonge nous aura accompagnés jusqu'à la fin..." Référence évidente aux photos de Voici où l'on voit le président avec la comédienne.

Lu sur Voici

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !