François Hollande : "la France entend rester la cinquième puissance économique du monde" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
François Hollande s'est exprimé sur la croissance nulle en France au second trimestre
François Hollande s'est exprimé sur la croissance nulle en France au second trimestre
©Reuters

Espoir

François Hollande : "la France entend rester la cinquième puissance économique du monde"

Une déclaration du président de la République qui intervient au lendemain de l'annonce d'une croissance nulle au deuxième trimestre.

François Hollande a terminé ses vacances. Alors que le chef de l'Etat a passé plusieurs jours dans le sud de la France pour se reposer et fêter son soixantième anniversaire, il participait ce vendredi aux commémorations des 70 ans du débarquement de Provence. En marge de cette cérémonie, le président s'est exprimé sur la situation économique du pays. Devant les journalistes, François Hollande est revenu sur l'annonce d'une croissance nulle au deuxième trimestre. 

Sûr de son fait, le chef de l'Etat  a déclaré que "la France entendait rester la cinquième puissance économique du monde". Comment ? "Par les réformes engagées par le gouvernement". Pourtant, l'actualité économique est bien morose. En effet, d'après les chiffres de l'Insee publiés jeudi, la France a vu son Produit intérieur brut (PIB) en volume stagner au deuxième trimestre comme c'était déjà le cas au premier. L'institut statistique relève aussi que la quasi totalité des moteurs de croissance était en panne.

En conséquence, le ministre des Finances Michel Sapin a pris acte de cette "panne" d'activité dans une tribune publiée jeudi par le Monde, revoyant à 0,5% la prévision de croissance officielle pour cette année, moins que le niveau de 1% espéré au départ et à peine mieux que la croissance de 0,4% en 2013. Il n'attend pas pour 2015 une croissance "très supérieure" à 1%.

Seul élément qui permet de relativiser : la panne économique au second trimestre est d'envergure européenne. En effet, l'Allemagne a annoncé jeudi une contraction de 0,2% de son PIB au deuxième trimestre, l'Italie est retombée en récession, la zone euro toute entière a elle aussi affiché une croissance zéro, malgré des sursauts au Portugal et en Espagne. 

 

 

lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !