François Hollande : "la France doit doubler ses échanges avec l'Afrique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
François Hollande s'est exprimé sur les relations économiques entre la France et l'Afrique
François Hollande s'est exprimé sur les relations économiques entre la France et l'Afrique
©Reuters

Collaboration

François Hollande : "la France doit doubler ses échanges avec l'Afrique"

Le président de la République a clôturé ce mercredi la conférence économique franco-africaine qui se tenait au ministère de l'Economie.

"Faire grand, faire neuf, faire positif". Telle était la finalité du forum d'entreprises africaines et françaises qui se tenait au sein du ministère de l'Economie et organisée conjointement avec la principale organisation patronale française, le Medef. Une telle conférence qui se voulait donc ambitieuse et qui avait pour objectif à peine voilé de "refonder" la relation entre la France et un continent de plus en plus courtisé. En invitant quelque 560 représentants d'entreprises françaises et africaines et des dizaines de ministres, la France s'était donc donné les moyens de réussir son pari. Et en clôture de ce rendez-vous ce mercredi, François Hollande a réaffirmé les aspérités de la France envers le continent africain. Entouré de trois chefs d'État africains (Tanzanie, Sénégal, Côte d'Ivoire), il a affirmé que "la France doit doubler ses échanges (économiques) avec l'Afrique".

Evoquant un rapport de l'ancien ministre français des Affaires étrangères Hubert Védrine publié à cette occasion, le président de la République a souligné que "ses conclusions sont claires: si nous ne regardons que l'intérêt de la France, nous pouvons évaluer à 200 000, le nombre d'emplois en France qui pourraient être créés en cinq ans si nous doublions nos exportations vers le continent africain". "Nous devons aussi doubler nos aides, nos concours sous toutes les formes de prêts ou de dons pour que nous puissions les diriger vers l'Afrique à travers l'AFD (Association française pour le développement)", a poursuivi le chef de l'Etat certifiant que "20 milliards d'euros pourraient ainsi être mis à la disposition de projets de développement sur les cinq prochaines années contre 10 entre 2008 et 2013".

La multiplication des échanges avec l'Afrique ne peut être que bénéfique pour la France. En effet, l'économie de ce continent est en pleine expansion. En 2013, l'Afrique devrait connaître une croissance de 4,8 %, puis de 5,3 % en 2014, selon le dernier rapport Perspectives économiques en Afrique (PEA) signé de plusieurs organisations internationales, dont la Banque africaine de développement (BAfD) et l'OCDE. Pour rappel, ce forum a été organisé à l'avant-veille de l'ouverture à Paris du Sommet de l'Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique, qui réunira près de 40 dirigeants du continent.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !