Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Message aux français

François Hollande : "cette guerre, nous la gagnerons"

Le président de la République a exprimé sa tristesse de l'attentat et proclamé que le gouvernement menait la lutte contre le terrorisme avec "une détermination absolue."

C'est un François Hollande très sobre, à la voix grave, qui s'est exprimé devant la nation à la suite de l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray. Après avoir rendu hommage à la mémoire du père Jacques Hamel, la victime de l'attentat, "un homme plein de bonté", il est revenu sur le caractère choquant d'une telle attaque alors que "nous portons encore le deuil des 84 victimes de l'attentat de Nice". 

Il a ensuite déclaré : "Attaquer une église, tuer un prêtre, c'est profaner la République, qui garantit la liberté de confiance. (...) Ce que veulent les terroristes, c'est nous diviser, nous séparer (...) nous déchirer."

Le président de la République a réitéré que le gouvernement met selon lui tout en oeuvre pour lutter contre le terrorisme. "Le gouvernement fait preuve d'une détermination absolue dans la lutte contre le terrorisme. Il mobilise tous les moyens humains et matériels, avec une présence à un niveau jamais atteint sous la Vème République. (...) Le gouvernement applique et appliquera avec la plus extrême fermeté les lois que nous avons fait voter et qui donnent à la justice, aux préfets, aux forces de l'ordre et aux services de renseignement la capacité d'agir, amplifiée avec la prolongation de l'état d'urgence."
 
Il a toutefois eu une critique implicite pour son opposition, notamment à droite. "Restreindre nos libertés, déroger à nos règles constitutionnelles n'apporterait pas d'efficacité dans la lutte contre le terrorisme. (...) Notre pays doit éviter les surenchères, les polémiques."
 
Il a conclu en revenant sur la guerre existant maintenant entre la France et le terrorisme. "Cette guerre sera longue. Ce qui est visé, c'est notre démocratie. Elle est la cible, elle sera notre bouclier. C'est notre unité qui fait notre force. Alors, françaises, français, faisons bloc. C'est ainsi que nous gagnerons la guerre contre le fanatisme. Car je vous l'assure, cette guerre, nous la gagnerons."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !