François Hollande : "Cette élection ouvre une période d'incertitude" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande : "Cette élection ouvre une période d'incertitude"
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Glacial

François Hollande : "Cette élection ouvre une période d'incertitude"

Le président s'est exprimé à l'issue du conseil des ministres pour féliciter Donald Trump mais aussi pour avertir des discussions tendues qui s'annoncent.

Coup de massue pour François Hollande. A quelques mois de la présidentielle, le voici aux prises avec un président américain aux antipodes de sa politique. Le chef d'État, glacial, s'est exprimé lors d'une courte allocution, ce mercredi. "Je le félicite comme il est naturel entre deux chefs d'État démocratiques" a débuté le président de la République, précisant qu'il avait aussi "une pensée pour Hillary Clinton."

"Cette élection ouvre une période d'incertitude. Je dois l'aborder avec lucidité et clarté. Les États-Unis constituent un partenaire de tout premier plan pour la France. Ce qui est en jeu, c'est la paix, c'est la lutte contre le terrorisme, c'est la situation au Moyen-Orient, c'est l'économie, c'est la préservation de la planète" a-t-il poursuivi.

A LIRE AUSSI - Nouveau locataire à la Maison Blanche : pourquoi nous sommes entrés de plain-pied dans une nouvelle ère de l’histoire occidentale

"J'engagerai sans tarder une discussion avec la nouvelle administration américaine. Je le ferai avec vigilance et avec franchise. Certaines positions prises par Donald Trump pendant la campagne américaine doivent être confrontées avec les valeurs et les intérêts de la France."


"Ce nouveau contexte (…) exige plus que jamais que la France soit forte et prenne toutes ses responsabilités à travers le monde."

Le chef d'Etat "appelle à une Europe unie et également capable de s'exprimer et capable de porter une politique partout où ses valeurs sont en cause (…) Nous devons regarder en face cette situation. Nous devons prendre en compte les inquiétudes qui sont suscitées par le trouble du monde."

Et de conclure : "Nous devons trouver des réponses ; elles sont en nous, et elles doivent être capables de dépasser les peurs, mais aussi de respecter les principes qui fondent la démocratie et notre modèle social."

A LIRE AUSSI - DIRECT : Donald Trump, élu président des États-Unis, se pose en rassembleur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !