François Hollande : 56% des Français s'en disent mécontents | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Plus d'un Français sur deux est mécontent de François Hollande.
Plus d'un Français sur deux est mécontent de François Hollande.
©Reuters

Sondage

François Hollande : 56% des Français s'en disent mécontents

Selon le sondage Ifop pour le JDD, la cote de popularité de Jean-marc Ayrault chute également lourdement.

Rien ne va plus pour François Hollande et Jean-Marc Ayrault. Les cotes de popularité du président et de son Premier ministre ont en effet chuté lourdement en septembre par rapport au mois précédent selon le baromètre mensuel Ifop pour le Journal du Dimanche. Quand Jean-Marc Ayrault perd 7 points, François Hollande chute lui de 11 points. Le président se situe donc désormais sous la barre symbolique des 50% de popularité. Avec 43% de satisfaits contre 56% de mécontents et 1% sans opinion, le chef d'Etat enregistre donc l'une des pires chutes depuis les débuts de la Vème République. Le directeur du pôle Opinion de l'Ifop Frédéric Dabi explique en effet que "seuls Charles de Gaulle, en juin 1962, après les accords d'Evian, et Jacques Chirac, en juin 2005, après l'échec du référendum sur le traité constitutionnel européen, ont enregistré une baisse plus importante que François Hollande, avec respectivement -13 points et -12 points".

Cette forte baisse de popularité s'explique selon Frédéric Dabi par les annonces faites par François Hollande sur TF1 il y a deux semaines. Les impôts sont en effet un sujet honni par les Français.

Par ailleurs, François Hollande bénéficie d'une "bienveillance zéro" des sympathisants de droite. Les mécontents atteignent en effet 91% chez les sympathisants de l'UMP, alors que le socle du président reste très solide auprès des sympathisants du PS qui sont 84% à être satisfaits, quand 71% des sympathisants du Front de gauche et 60% d'Europe Ecologie-Les Verts le sont.

Lu sur Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !