François Fillon : "Je veux être le candidat de la vérité" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Fillon : "Je veux être le candidat de la vérité"
©

Présidentielle 2017

François Fillon : "Je veux être le candidat de la vérité"

"Je vais mettre en œuvre le programme sur lequel je me suis engagé, pas par obstination, mais car c'est le seul qui peut permettre le redressement de la nation", assure l'ancien Premier ministre.

Invité sur le plateau du journal de 20 heures de TF1, François Fillon a défendu mardi soir les grandes lignes de son programme, en commençant par évoquer les critiques formulées contre son projet de réforme de la sécurité sociale, dénonçant des méthodes "caricaturales".

"Ma position sur la santé a été caricaturée de manière scandaleuse (…) Personne ne peut dire que la sécurité sociale n'a pas besoin d'être réformée, que la sécurité sociale va bien (…) Je ne change de programme, je réformerai la sécurité sociale", a répété François Fillon. 

"Je suis gaulliste, et de surcroît je suis chrétien, ce qui veut dire que je ne prendrai jamais une décision contraire à la dignité humaine (…) J'ai un bilan en matière de réforme sociale", a poursuivi l'ancien Premier ministre, estimant que certains de ses détracteurs "disqualifient le débat politique".

"Je vais mettre en œuvre le programme sur lequel je me suis engagé, pas par obstination, mais car c'est le seul qui peut permettre le redressement de la nation, le plein emploi, le seul qui peut permettre d'assurer la sécurité de notre pays".

Interrogé par Gilles Bouleau sur la suppression de 500 000 postes de fonctionnaires, François Fillon a confirmé cet objectif : "Il ne s'agit pas de les supprimer de manière brutale ou aveugle (…) Pour réussir à baisser la dépense publique, il faut réduire le nombre d'emplois publics. Nous n'allons pas rester éternellement le pays qui dépense le plus au monde, et qui travaille le moins". 

Invité à commenter la candidature d'Emmanuel Macron, l'ancien Premier ministre a brièvement répondu : "Quand il aura un programme je le commenterai, pour l'instant je n'en ai pas vu, pour l'instant sa seule référence est ce qu'il a fait sous François Hollande".

"Je veux être le candidat de la vérité, et surtout le candidat d'une France forte (…) Je veux une France qui protège les Français, une France qui assume la sécurité de ses citoyens", a-t-il conclu. 

>>>> À lire aussi : Performativité et performance du discours politique de François Fillon

Vu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !