François de Rugy élu président de l'Assemblée nationale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François de Rugy élu président de l'Assemblée nationale
©AFP

Perchoir

François de Rugy élu président de l'Assemblée nationale

Sans surprise, l'ancien écologiste a été désigné par les députés pour occuper le "perchoir", avec 353 voix.

Mise à jour 19h40

Le nouveau président de l'Assemblée nationale a reçu mardi soir les félicitations du président du Sénat Gérard Larcher (LR). "Ensemble, mettons-nous au travail pour réconcilier les Français avec le Parlement", écrit-il sur Twitter.

François de Rugy a été choisi ce mardi par les députés pour occuper le poste de président de l'Assemblée nationale avec 353 voix. Jean-Charles Taugourdeau pour Les Républicains a lui obtenu 94 voix, Laure de La Rodière (constructifs) 34, Laurence Dumont (PS) 32 et Caroline Fiat (France insoumise) 30.      

Dès l'annonce de son élection, François de Rugy a pris place au "perchoir" pour son allocution. Le député de Loire-Atlantique a exprimé l'"honneur insigne" d'avoir été choisi et a rappelé "les pages essentielles de notre histoire" écrites au Palais-Bourbon, avant d'inviter les députés à "s'inspirer du meilleur de ces lieux, mais ne pas s'y arrêter". 

Rappelant "le défi particulier qui est le nôtre" vu l'ampleur de l'abstention, François de Rugy a évoqué la "responsabilité particulière de reconquérir une confiance que des décennies de crise économique, sociale et de représentation démocratique ont érodée".      

Quelques heures plus tôt, le doyen de l'Assemblée nationale, Bernard Brochant, avait officiellement ouvert la 15ème législature de la 5ème République ce mardi. "Je déclare ouverte la XVe législature de l'Assemblée nationale", a lancé le député âgé de 79 ans, avant de prononcer la constitution du bureau d'âge, composé des six plus jeunes députés, dont le benjamin de l'Assemblée, Ludovic Pajot, 23 ans, élu FN du Pas-de-Calais. 

Le président du groupe La République en Marche (LREM) à l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a proposé ce mardi la rotation de tous les postes au sein du groupe, y compris celui du président de l'Assemblée.

"Les quatre candidats qui se sont présentés aux suffrages de REM (pour la présidence de l'Assemblée, ndlr) ont pris cet engagement", a-t-il déclaré, expliquant que la rotation concernera aussi les présidents de commission et celui de président du groupe.

Mardi matin, les députés de La République En Marche (LREM) avaient désigné ce mardi François de Rugy comme candidat à la présidence de l'Assemblée nationale.

Fondateur du Parti écologiste, et député de Loire-Atlantique, François de Rugy avait été éliminé au premier tour de la primaire de la gauche. Il a été préféré à Sophie Errante, Brigitte Bourguignon et Philippe Folliot, les quatre autres candidats du groupe pour le "Perchoir".

>>>> À lire aussi : Ce 5e tour électoral silencieux qui va parachever la recomposition politique entamée par La République En Marche

Sur 301 votants, l'ex-écologiste a obtenu 153 voix contre 59 pour Sophie Errante, 54 pour Brigitte Bourguignon, autre candidate issue du PS, et 32 pour Philippe Folliot (venu de l'UDI), ont précisé des participants à la réunion à huis clos. Il y a eu trois bulletins nuls.

L'ancien vice-président de l'Assemblée nationale, devrait succéder à Claude Bartolone en tant que président. L'élection aura lieu mardi après-midi.

François de Rugby, qui devrait ainsi devenir le quatrième personnage de l'État, avait notamment acquis son expérience lors de son second mandat (2012-2017) d'ancien co-président du groupe écologiste et d'ancien vice-président de l'institution.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !