France : débat sur la propriété des mosquées et les imams détachés par des pays étrangers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Grande Mosquée de Paris
Grande Mosquée de Paris
©BERTRAND GUAY / AFP

Islam

France : débat sur la propriété des mosquées et les imams détachés par des pays étrangers

L'Elysée veut limiter l'influence étrangère sur la religion musulmane dans l'Hexagone

L’Elysée veut s’attaquer au problème de l’influence des Etats étrangers sur le culte musulman en France explique Le Monde.

Première mesure : la fin des 300 imams détachés envoyés, en France, par la Turquie (150), l’Algérie (120) et le Maroc (30) après avoir été formés par leurs pays d'origine..

Ce sont des fonctionnaires payés par leur Etat, ils ne parlent pas tous français et interviennent généralement dans "des mosquées importantes".

Deuxième mesure s'attaquer au finacement  des mosqyées par des Etats en France. Selon Le Monde, les fonds étrangers ont permis la construction de mille lieux de culte supplémentaires en vingt ans.

Exemple avec l'Etat turc propriétaire de 350 mosquées avec l'influence que cela comporte. Pour limiter ce phénomène, certains maires s'opposent aux ventes de smoquées de leurs villes, comme à Montpellier en novembre 2020, où la vente pour un euro symbolique au proft du ministère marocain des affaires islamiques.

Sans oublier que l'Algérie revendique fièrement le contrôle de la Grande Mosquée de Paris

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !