Fitch dégrade violemment la dette de la Grèce | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Fitch dégrade violemment
la dette de la Grèce
©

Sanction

Fitch dégrade violemment la dette de la Grèce

L'agence de notation la baisse de trois crans, de B+ à CCC. La prochaine réunion de l'Eurogroupe a été reportée.

Fitch sanctionne sévèrement la Grèce et, selon ses termes, l'absence d'un plan d'aide de l'Union Européenne et du FMI "crédible et financé". Après Standard & Poor's, l'agence de notation baisse de trois crans la note de la Grèce et la fait passer de B+ à CCC. Le pays n'est donc plus qu'à trois crans du seuil rédhibitoire du triple D, réservé aux pays en défaut de paiement. 

Malgré la récente incertitude autour de la santé de l'Italie, Fitch a décidé de ne pas dégrader sa note. 

La stabilité et la crédibilité d'un plan d'aide à la Grèce ne sont pas pas aidées par les frictions entre la France et l'Allemagne sur l'issue de la crise de la zone euro. C'est ce qui expliquerait le report d'une réunion de l'Eurogroupe, qui ne devrait pas intervenir avant lundi 18 juillet au plus tôt. Les Etats membres de la zone euro avaient déjà échoué lundi 11 juillet à se mettre d'accord sur un nouveau plan d'aide à la Grèce. Berlin pointe l'absence de "projet concret". 

Le camp de l'Allemagne, qui veut que les créanciers privés soient mis à contribution de manière ferme, et le camp de la France et de la BCE, qui souhaitent avant tout apaiser les marchés financiers, ne parviennent pas à se mettre d'accord.

 

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !