Filières djihadistes : Bernard Cazeneuve annonce quatre arrestations ce lundi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Filières djihadistes : Bernard Cazeneuve annonce quatre arrestations ce lundi
©

Justice

Filières djihadistes : Bernard Cazeneuve annonce quatre arrestations ce lundi

Sur Europe 1, le ministre de l’Intérieur est également revenu sur l'interpellation de Mehdi Nemmouche, auteur présumé de la tuerie du Musée Juif de Bruxelles.

Nouveau coup de filet antiterroriste en France. "A l'heure où je vous parle, il y a des arrestations en Ile-de-France et dans le sud de la France", a déclaré ce lundi matin BernardCazeneuve en direct sur Europe 1. Le ministre de l’Intérieur a parlé "d'acteurs qui ont pu recruter et agir sur le théâtre de ces opérations djihadistes en Syrie". Au micro d'Europe 1, le locataire de la place Beauvau a aussi expliqué qu'"il faut des imams formés qui se rendent en prison, c'est dans mon plan". "J'ai renforcé la protection des lieux de culte, des écoles, des lieux sensibles", a-t-il ajouté."La traque policière obtient des résultats. Elle s’accomplira sans trêve, ni pause", a aussi assuré le ministre.

Par ailleurs, Bernard Cazeneuve est revenu sur l'arrestation vendredi de Mehdi Nemmouche, auteur présumé de la tuerie du Musée juif de Bruxelles. "Il était armé et visiblement compte tenu des actes qu'il a perpétré, il n'était pas animé d'intentions" a-t-il fait savoir. Et le ministre de l'Intérieur d'ajouter : "Il était extrêmement dangereux. Il est probable qu'il aurait continué à agir". "L'enquête se déroule dans des conditions qui sont exigeantes de la part des enquêteurs. Nous voulons tout savoir et nous voulons tout comprendre", a poursuivi le ministre. Enfin, Bernard Cazeneuve a affirmé que"si la Belgique demande l'extradition de Nemmouche, il est normal que cela lui soit accordé".

Pour rappel, un Français de 29 ans, Mehdi Nemmouche, a été arrêté vendredi à Marseille lors d'un contrôle douanier inopiné à bord d'un bus. Alors qu'il était en possession d'une Kalachnikov et d'un revolver et qu'il était fiché par les services de renseignement intérieur pour s'être rendu en Syrie en 2013, les enquêteurs en aurait conclu qu'il était à l’origine de la tuerie du 24 mai à Bruxelles, qui a fait quatre morts.

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !