Fed : Janet Yellen appelle à une hausse des taux "dès cette année" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Fed : Janet Yellen appelle à une hausse des taux "dès cette année"
©

Eviter la surchauffe

Fed : Janet Yellen appelle à une hausse des taux "dès cette année"

"Attendre trop longtemps (...) ferait courir le risque d’une surchauffe de l’économie", estime la présidente de la Réserve fédérale américaine.

"Si l'économie continue à s'améliorer comme je le prévois, il sera approprié à un moment donné cette année de faire les premiers pas pour relever les taux fédéraux de l'argent au jour le jour", a affirmé vendredi la dirigeante de la Fed dans un discours à Providence (Rhode Island).

Les taux directeurs de la Fed sont maintenus proches de zéro depuis 2008 pour soutenir la reprise. Or, à mesure que l'économie s'améliore, le débat sur leur remontée s'impose. "Attendre trop longtemps (...) ferait courir le risque d’une surchauffe de l’économie", a ajouté Janet Yellen.

Dans son discours, Janet Yellen ne donne pas de calendrier précis. Elle rappelle en effet que les deux objectifs de la Fed, plein emploi et une inflation annuelle à 2%, ne sont pas encore atteints. Selon elle, la décrue spectaculaire du taux de chômage aux Etats-Unis ne "reflète probablement pas" les faiblesses persistantes de l'emploi et notamment le fait qu'un nombre "important" d'Américains se tiennent à l'écart de la population active par manque d'opportunités. Elle note aussi que l'inflation reste encore bien en-deçà de son objectif.

Toutefois, la Fed pourrait agir avant que les deux objectifs soient entièrement remplis : "nous devons agir en anticipant ", assure-t-elle, notant que les changements dans la politique monétaire prennent du temps pour se faire sentir dans l’économie réelle.

Lu sur Challenges

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !