Famine : les Nord-coréens pratiquent-ils le cannibalisme ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Famine : les Nord-coréens pratiquent-ils le cannibalisme ?
©

SOS

Famine : les Nord-coréens pratiquent-ils le cannibalisme ?

Un rapport publié ce mercredi par un centre de recherche sud-coréen parle d'exécutions pour "consommation de chair humaine".

La situation alimentaire en Corée du nord inquiète. Selon un rapport publié ce mercredi par un centre de recherche sud-coréen, ces dernières années, les autorités nord-coréennes ont exécuté au moins trois personnes pour cannibalisme. Le Korea Institute for National Unification (Kinu) précise : "En décembre 2009, un homme a été exécuté en place publique dans la ville de Hyesan, dans la province de Ryanggang, le long de la frontière chinoise, pour avoir tué puis dévoré une fillette de 10 ans". En 2006, dans la ville de Doksong, un homme et son fils ont également ont subi le même sort pour avoir mangé de la chair humaine, a rapporté une transfuge recueillie en Corée du Sud et interrogée par le Kinu. En 2011, un autre acte de cannibalisme se serait déroulé dans la ville de Musan, a également rapporté un autre transfuge.

C'est la première fois que des témoignages de ce type sont étayés de façon aussi précise et publiés dans un rapport officiel. Cela confirme les assertions des spécialistes qui depuis longtemps pointent du doigt les provinces du pays qui souffrent toujours de malnutrition aiguë. Pour les ONG, la situation rappelle celle vécue dans les années 1990 lors de la grande famine qui aurait fait plus d'un million de victimes.

Daniel Pinkston, expert de l'International Crisis Group, nuance toutefois les craintes des ONG : "Je ne crois pas à une pratique à grande échelle et de façon organisée". Le Kinu relativise a également relativisé l'ampleur du phénomène. L'institut a tenu à préciser qu'il s’agissait de cas isolés. Une dizaine de transfuges seulement, sur 230 interrogés, ont fait état d'actes cannibales dans le pays.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !