L'action Facebook bondit de 12% à Wall Street | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
L'action Facebook bondit
de 12% à Wall Street
©

Bourse

L'action Facebook bondit de 12% à Wall Street

Le réseau social avait annoncé, jeudi, la mise sur le marché de plus de 421 millions d'action au prix de 38 dollars pièce. Elles ont finalement atteint 42,55 dollars.

[Mis à jour 18h]

L'action de Facebook a augmenté de 12% à 42,55 dollars dans ses premiers échanges sur le marché électronique Nasdaq à Wall Street. Il s'agit de la deuxième plus importante entrée en bourse pour une entreprise américaine tous secteurs confondus.

 

Annoncé depuis plusieurs mois, le géant du réseau social Facebook entre enfin en Bourse ce vendredi. La firme a précisé ce jeudi, le nombre d'actions qui seront mises sur le marché. Au total, se sont plus de 421 millions de titres, sous le sigle FB, qui vont s'échanger sur le marché électronique Nasdaq au prix de 38 dollars pièce.

L'opération valorise le groupe jusqu'à 104 milliards de dollars et annonce la troisième plus grosse introduction en Bourse de l'histoire des Etats-Unis, derrière Visa et devant General Motors.

L'entreprise a elle-même cédé 180 millions d'actions, ce qui lui permet de récolter 6,84 milliards de dollars. Le solde, soit 57% de l'offre, est cédé par des actionnaires existants, pour une opération totale de quelques 16,02 milliards de dollars. Le jeune PDG fondateur Mark Zuckerberg entend ne vendre que les actions qui lui permettront de solder sa facture fiscale, soit pour 1,15 milliard de dollars d'actions, tout en conservant le reste de sa participation de 18,4%.

De nombreux observateurs ont d'ores et déjà exprimé quelques inquiétudes. Le groupe n'a toujours pas trouvé le moyen de monétiser le nombre croissant des utilisateurs qui se rendent sur leur réseau via des supports mobiles comme les smartphones. De plus, la firme connait une croissance du chiffre d'affaires en décélération alors qu'elle est en phase d'investissements intenses.

Pour Virginie Lazès, directrice associée à la banque d'affaires Bryan Garnier, "finalement cette entrée en Bourse ne sert à rien, elle sert juste à acter le fait que Facebook se considère comme le leader incontournable d'internet des cinq prochaines années".

Lu sur AFP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !