Facebook est encore loin d'être aussi rentable que Google | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Facebook est encore loin d'être aussi rentable que Google
©

David contre Goliath

Facebook est encore loin d'être aussi rentable que Google

Le réseau social génère dix fois moins de revenus que le moteur de recherche. Une question de posture des utilisateurs de chacun.

Depuis ces deux dernières années, un mème s'est répandu de plus en plus: Facebook est en train de tuer Google.

Le réseau social créé par mark Zuckerberg prendrai le contrôle d'Internet, avec plus de 800 millions d'utilisateurs mondiaux, dont la moitié s'y connecte tous les jours. Facebook représente environ le tiers des consultations de pages aux Etats-Unis. Google reste loin derrière en matière de social, malgré les bons résultats de Google +. Et Facebook accapare un impressionnant pourcentage de temps passé sur la toile. Et le plus important: Facebook (et Twitter) sont maintenant les moyens principaux de partager du contenu en ligne.

Tout ceci est vrai, mais ne veut pas pour autant dire que le réseau social tue google. Et pour s'en convaincre, il suffit de jeter un coup d'œil à ces deux nombres:

  • 40 milliards
  • 4 milliards

Quels sont-ils? Tout simplement les revenus approximatifs pour 2011 des deux compagnies, le premier pour Google (40 milliards), le second pour Facebook (4 milliards). En d'autres termes, le premier représente 10 fois la taille du second. Et ça ne changera pas facilement, pas tant que Facebook n'arrivera pas à s'insérer entre les consommateurs qui veulent un produit spécifique, et les entreprises qui fabriquent ces produits, comme l'a fait Google.

Si Facebook se bâtit un moteur de recherche, et arrive à subtiliser un grand nombre de parts de marché à Google, cela pourrait changer la donne. Mais en attendant, toutes les statistiques autour des "pages vues" et des "utilisateurs" ne sont pas pertinentes. Pourquoi? Les revenus des deux entreprises le montrent bien: la recherche est un bien meilleur vecteur de publicité que les réseaux sociaux.

Pourquoi? Car la recherche peut capturer l'attention du consommateur exactement au bon moment, lorsqu'il cherche à acheter quelque chose. Alors que les utilisateurs du réseau social, en s'y connectant, ne cherchent pas à acheter, mais à socialiser. Google ne tire pas ses revenus du contenu, mais du commerce. Pour trouver un produit, on passe par Google, et non Facebook. Une différence fondamentale, et rentable pour celui qui sait l'exploiter.

Lu sur Business Insider

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !