Facebook a généré la création de 78 000 emplois indirects en France en 2014 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Facebook a permis la création de 78 000 emplois en France
Facebook a permis la création de 78 000 emplois en France
©Reuters

ça fait du bien

Facebook a généré la création de 78 000 emplois indirects en France en 2014

Au niveau mondial, le réseau social a permis la création de 4,5 millions d'emplois indirects.

Facebook est parfois décrié mais il a quand même de très bons côtés. La preuve avec cette estimation du cabinet spécialisé Deloitte publiée ce mardi. En effet, le réseau social a généré la création de 78 000 emplois indirects en France en 2014. Les secteurs du logiciel, des applications ou du marketing ont bénéficié de la bonne santé du géant. Dans le détail, 36 000 emplois ont vu le jour grâce à l'impact "marketing" du réseau social, 27 000 dans le secteur de l'économie des applications mobiles, et 16 000 "créés à travers la contribution de Facebook à la demande d'appareils connectés".

"Autour du réseau social, un véritable écosystème regroupant des grandes et petites entreprises, des start-up innovantes, des éditeurs, des développeurs ou encore des agences médias continue de se développer et d'utiliser Facebook comme un outil de travail, de marketing et de développement économique" explique Facebook.

Selon Deloitte, les chiffres mondiaux au niveau mondial sont impressionnants puisque le réseau social a permis de créer 4,5 millions d'emplois indirects et "plus de 227 milliards de dollars de valeur, hors revenus de l'entreprise elle-même". Les Etats-Unis sont évidemment le premier pays à en bénéficier suivis par l'Union européenne. La France est le quatrième pays à bénéficier de cet impact économique, après le Royaume-Uni et le Brésil. La France compte 28 millions d'abonnés à Facebook. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !