Facebook : Mark Zuckerberg a touché 1,9 million de dollars en 2012 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Le co-fondateur du réseau social Facebook, Mark Zuckerberg, a gagné près de 2 millions de dollars en 2012.
Le co-fondateur du réseau social Facebook, Mark Zuckerberg, a gagné près de 2 millions de dollars en 2012.
©Reuters

Plein aux as

Facebook : Mark Zuckerberg a touché 1,9 million de dollars en 2012

Une rémunération en hausse de 16% par rapport à 2011, dont la majeure partie correspond à des avantages en nature.

Sa petite entreprise ne connaît pas la crise. Le PDG et co-fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a touché 1,9 million de dollars de salaire en 2012, rapportent Les Echos. C'est un document boursier publié vendredi sur le réseau social qui a dévoilé ce montant. Cela représente une augmentation de 16% par rapport à 2011. Le plus gros de l' enveloppe (1,22 million) correspond à des avantages en nature. Ce sont surtout des voyages en avion privé réalisés pour des raisons personnelles, que Facebook a payé pour garantir la sécurité de son patron-fondateur, précise le document.

Le montant de la somme qui est allée directement dans la poche de Mark Zuckerberg s’élève donc pour 2012 à environ 500 000 dollars (+4%). A titre de comparaison, Jeff Bezos, patron d’Amazon, a touché en 2012 un salaire d’un montant de 81 840 dollars, le reste des 1,68 million qui lui ont été versés étant consacré à ses dépenses de sécurité.

Le chiffre d'affaires de Facebook a bondi de 37% à 5,1 milliards de dollars en 2012, mais l'année a aussi été marquée par la débâcle boursière du groupe, introduit en fanfare sur le Nasdaq en mai à un cours de 38 dollars, et dont le titre vaut aujourd'hui plus de dix points de moins, rappelle de son côté BFM TV.

En 2013, Mark Zuckerberg, 66ème fortune mondiale en 2012 selon Forbes, ne touchera qu'un 1 dollar symbolique, comme il en a exprimé le souhait.

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !