Euro 2016 : quand la presse étrangère s'alarme du climat social très tendu en France et redoute le pire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Euro 2016 : quand la presse étrangère s'alarme du climat social très tendu en France et redoute le pire
©

La pression monte

Euro 2016 : quand la presse étrangère s'alarme du climat social très tendu en France et redoute le pire

Inquiets ou carrément pessimistes, les quotidiens étrangers craignent une France qui broie du noir et en proie à de vives tensions alors que s'ouvre un des plus gros évènement sportif de l'année.

Toute l’Europe ne parle que de ça. De l’Euro de football qui commence aujourd’hui bien sûr, mais aussi des conflits sociaux qui frappent la France depuis plusieurs semaines. La presse internationale s’en fait évidemment l’écho dans des articles qui ne fleurent pas vraiment l’optimisme. Le journal suisse Le Temps titre : "L’Eurofoot, entre la fête et la peur”. "La compétition qui s’ouvre ce vendredi 10 juin s’annonce comme l’une des plus délicates jamais organisées dans l’Hexagone. Entre menace terroriste, convulsions sociales, risque de hooliganisme et fatigue généralisée des forces de l’ordre, la peur d’un Eurofoot gâché inquiète, y compris à l’étranger” prophétise le quotidien.

Pour le quotidien conservateur allemand Die Welt, la situation est claire : "la France est devenue un danger pour l'Europe", notamment à cause de la la pénurie de carburants. Le DailyMail s’interroge lui malicieusement : "Prêts pour l’Euro 2016 ? Des piles de déchets et un véritable chaos en termes de transport". L’article étant en outre agrémenté d’image de bennes à ordures qui débordent un peu partout dans la ville Lumière.

Le quotidien flamand De Morgen réussit à faire encore plus sombre, en se demandant si "l’Euro ne va pas tourner à la catastrophe ?" Le journal imagine une entrée en matière piteuse ce vendredi soir pour le premier match de la compétition : "Les supporters absents se seront sans doute retrouvés coincés à l’autre bout de Paris, devant des stations de métro fermées en raison d’une grève de la RATP, ou quelque part dans les embouteillages sur le périphérique, bloqués par des chauffeurs de poids lourds furieux".

Heureusement, les quotidiens français retrouvent une pointe d’optimiste, comme Sud-Ouest qui prophétise que "l’été sera bleu". Et si vous ne sentez pas encore de ferveur ni d’enthousiasme autour de cet évènement, France Tv vous explique pourquoi ce n’est pas bien inquiétant et que la situation était pire en 1998…peu avant que la France triomphe en Coupe du Monde.

LIRE AUSSI : Gouvernement, syndicats et même opposition : qui ne serait pas perdant à un Euro 2016 gâché par le conflit social (et donc croyez-vous qu’il le sera) ?

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !