Pourquoi les innocents avouent ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Pourquoi les innocents avouent ?
©

Crache le morceau !

Pourquoi les innocents avouent ?

Les personnes suspectées d'un crime avouent - alors même qu'elles ne sont pas coupables - parce qu'elles pensent que cela va améliorer leur sort à court terme.

"Oui, j'avoue tout ! C'est moi qui aie poussé mémé dans l'escalier pour toucher l'héritage ! Je peux partir maintenant messieurs les policiers ?" Cette phrase résume - en gros - ce qui se passe dans la tête d'une personne innocente suspectée d'un crime.

Une étude de l’université de l’Etat de l’Iowa faite sur 224 personnes, et relayée par le New York Times, montre que les suspects d'un crime avouent alors qu'ils ne sont pas coupables parce qu'ils imaginent améliorer leur sort immédiat. 

"Les innocents pensent que s'ils vont dans le sens de l'interrogateur ils rentreront chez eux alors que s'ils nient, ils iront en prison. (…) Si vous n'avez jamais été torturé, ou enfermé et menacé verbalement, vous aurez peut-être du mal à croire que quelqu'un puisse avouer quelque chose qu'il n'a pas fait."

Les innoncents passent ainsi aux aveux pour éviter des effets à court terme, en oubliant ceux à long terme, pour ne pas subir une liste interminable de questions ou rencontrer un officier de police juste après l'interrogatoire. "Des suspects innocents croient si fortement que la vérité sera éclatante et qu’elle sortira, qu’ils pourraient percevoir certaines conséquences - la condamnation à la prison par exemple - comme distantes et peu probables."

Lu sur The New York Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !