Éthylotest : pas d'amendes avant le 1er mars 2013 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Éthylotest : pas d'amendes avant le 1er mars 2013
©

Soufflez !

Éthylotest : pas d'amendes avant le 1er mars 2013

Le ministre de l'Intérieur a décidé de reporter la date de verbalisation afin de "permettre à l'ensemble des conducteurs de s'équiper dans de bonnes conditions et à un juste prix".

Le ministre de l’Intérieur a reporté au 1er mars 2013, "la verbalisation pour défaut de présentation d'éthylotest" dans les véhicules à cause des "difficultés d'approvisionnement recensées dans certaines régions". Initialement, la date limite était fixée au 1er novembre 2012.

Toutefois, un communiqué publié ce lundi par la Sécurité routière explique que Manuel Valls a pris cette décision afin de "permettre à l'ensemble des conducteurs de s'équiper dans de bonnes conditions et à un juste prix". Depuis le 1er juillet 2012, chaque conducteur d’un véhicule terrestre à moteur (automobiliste, motard) à l’exception des cyclomoteurs doit être équipé d’un éthylotest dans son véhicule. Or déjà fin juin, seul un tiers d’entre eux déclaraient en posséder. Et s’en procurer relève du casse-tête, beaucoup de distributeurs, supermarchés comme pharmacies sont en rupture. En effet, la ruée vers les éthylotests due à la mise en place de ce dispositif a conduit à une pénurie.

Les conducteurs ont le choix entre se procurer un éthylotest chimique, dont le prix va de 1 à 3 euros, ou un éthylotest électronique, à partir de 100 euros. Le prix de l’amende reste quant à lui fixé à 11 euros.

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !