Etats-Unis : Trump accepte une enquête du FBI sur Brett Kavanaugh | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Etats-Unis : Trump accepte une enquête du FBI sur Brett Kavanaugh
©SAUL LOEB / AFP

Rebondissement

Etats-Unis : Trump accepte une enquête du FBI sur Brett Kavanaugh

Sous la pression, Donald Trump a ordonné l'ouverture d'une enquête du FBI sur son candidat à la Cour suprême, accusé d'agressions sexuelles.

Si Brett Kavanaugh est toujours en lice pour devenir l'un des juges de la Cour Suprême, après la confirmation de sa nomination par une majorité républicaine au Sénat, à 11 voix contre 10, le candidat de la Maison-Blanche va devoir patienter. Sous la pression grandissante de l'opinion publique et des associations de défense des droits des femmes, le président américain Donald Trump a ordonné l'ouverture d'une enquête du FBI sur les faits d'agressions sexuelles dont il est accusé, ce qui repousse de fait le vote au Sénat sur la confirmation de Brett Kavanaugh.

L'audition de l'une des trois femmes qui accusent Brett Kavanaugh d'agression sexuelle a fait pencher la balance, incitant le sénateur républicain Jeff Flake à demander davantage d'investigations, avant le vote final, ce qu'a accepté Donald Trump. En conséquence, le Sénat reportera d'une semaine le vote définitif qui décidera si Brett Kavanaugh, accusé d’agression sexuelle par une femme et d’inconduite sexuelle par deux autres, pourra siéger à la Cour Suprême.

"J'ai ordonné au FBI de mener une enquête complémentaire" sur Brett Kavanaugh qui ne devra pas prendre plus d'une semaine, a déclaré vendredi Donald Trump dans un communiqué. Brett Kavanaugh "sera un jour ou l'autre reconnu comme un vraiment formidable Juge de la Cour Suprême des Etats-Unis", a écrit le président américain.

Le témoignage de Christine Blasey Ford, qui accuse Brett Kavanaugh d'agression sexuelle en 1982, quand elle avait 15 ans et lui 17, a coupé l'Amérique en deux camps sans pour autant apporter de certitudes. Au Sénat, il restera désormais le vote de l'Assemblée en séance plénière pour valider l'élection du juge. Techniquement, les Républicains ont l'avantage, disposant d'une majorité de 51 sièges contre 49 pour les Démocrates. Il faudrait deux désistements pour que la candidature de Kavanaugh capote, mais le mot d'ordre au GOP est très clair, et le "whip" (chef du groupe Républicain au Sénat), Mitch McConnell a signifié qu'il serait "fier de voter pour confirmer le juge Kavanaugh quand le Sénat votera en séance plénière dans les prochains jours".

Lu sur FranceInfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !