Etats-Unis : le budget toujours bloqué, Obama s'emporte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Etats-Unis : le budget toujours bloqué, Obama s'emporte
©

Paralysie

Etats-Unis : le budget toujours bloqué, Obama s'emporte

Cela fait trois jours que le blocage persiste et face à l'absence de négociation le Trésor a mis en garde contre un défaut de paiement "catastrophique".

La crise politique et économique traversée par les Etats-Unis continue. Pire, elle semble s'aggraver. En effet, alors que depuis trois jours le pays doit faire face à la paralysie de l'Etat fédéral, le Trésor a mis en garde contre un défaut de paiement "catastrophique" en cas de persistance du blocage. Le ton est même monté d'un cran. Constatant qu'aucune avancée dans les négociations n'a eu lieu, Barack Obama s'est emporté. Le président a vivement critiqué le dirigeant de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner. "Votez (un budget), arrêtez cette comédie et mettez fin à cette paralysie !", a lancé le président américain.

Faute d'un accord sur le budget au Congrès, les administrations centrales des Etats-Unis sont partiellement fermées depuis mardi matin. Mais la paralysie ne s'arrête pas là. En effet, selon le site GovExec, quelque 900 000 fonctionnaires, ce qui représente près de 43% des effectifs, ont été placés en congé sans solde. "La seule chose qui paralyse l’Etat, la seule chose qui empêche les gens de revenir travailler, la recherche fondamentale de redémarrer et les PME d’obtenir des prêts (...) la seule chose qui empêche cela de se produire dans les cinq prochaines minutes est que John Boehner ne veut même pas autoriser un vote sur le projet de loi (d’orientation budgétaire), parce qu’il ne veut pas s’aliéner les extrémistes dans son parti", a martelé Barack Obama.

Pour rappel, les républicains sont opposés à la réforme de l'assurance-maladie votée par Barack Obama en 2010 et dont un volet crucial est entré en vigueur mardi. Dès lors, ils refusent de voter un budget qui n'en supprimerait pas le financement. En attendant l'accord du Congrès, les Etats-Unis se trouvent donc en situation de paralysie. Et au rythme où les chose vont, ils risquent de se retrouver à partir du 17 octobre en défaut de paiement. Ce qui serait totalement inédit. C'est pourquoi, le Trésor s'inquiète.

"Le marché du crédit pourrait se geler, la valeur du dollar plonger et les taux d'intérêt américains monter en flèche conduisant à une crise financière et à une récession qui rappelleraient les événements de 2008, voire pire", a averti jeudi cette administration dans un rapport évoquant un défaut de paiement "potentiellement catastrophique". Le monde entier a donc la date butoir du 17 octobre en tête et espère qu'un accord sera trouvé d'ici là.

lu sur Euronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !